Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.

Dans un communiqué, les deux organisations affirment qu’un « algorithme [d’intelligence artificielle] sera offert en libre accès pour aider les organisations à réduire leur consommation d’électricité annuelle de près de 12 % ».

Le système « utilise l’apprentissage par renforcement fondé sur un modèle afin d’aider à régler les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation des sites du réseau », soutiennent les deux organisations.

« Chaque année, il est estimé qu’environ 40 % de l’énergie consommée par les sites du réseau Telus servent à refroidir l’équipement de télécommunications », en particulier dans les centres de données ouverts en permanence, selon Telus.

Les résultats d’un projet pilote auraient démontré une réduction de près de 12 % de la consommation annuelle d’électricité dans un petit centre de données.

L’algorithme d’apprentissage machine choisit des actions et crée des politiques de consommation sur la base de récompenses et de prévisions météorologiques.

Lire aussi :

Vantage ajoute un centre de données à Montréal

OpenText mise sur l’hydroélectricité pour durer

Climat : l’industrie de l’IA se propose comme solution

Promesses de réduire la hausse de la consommation de données

Articles connexes

La demande en électricité des centres de données stoppe le développement de logements dans trois quartiers de Londres

Il est bien connu que les centres de données consomment beaucoup d'électricité, mais ce qui se passe dans trois quartiers de l'ouest de Londres a porté cette prémisse à un tout autre niveau.

Equinix étend ses services numériques et cible les plans de transformation numérique

Le fournisseur de centres de données Equinix Inc. a présenté aujourd'hui de nouvelles offres à travers le pays qui, selon lui, sont destinées aux entreprises canadiennes actuellement au milieu ou en train de planifier une initiative de transformation numérique.

Les vagues de chaleur mettent l’informatique en danger, selon une analyste

Avec des températures atteignant des records à peu près partout dans l'hémisphère nord et à la suite, la semaine dernière, de pannes d'un centre de données Google Cloud à Londres et des opérations britanniques d'Oracle, apparemment en raison de problèmes de refroidissement, des systèmes de refroidissement efficaces sont nécessaires, affirme GlobalData.

QScale nomme Sylvie Veilleux au conseil d’administration

QScale, une entreprise québécoise installée à Lévis et reconnue pour son concept novateur de centres informatiques écoresponsables, annonce la nomination de Sylvie Veilleux au sein de son conseil d'administration.

Keepit ouvre deux centres de données à Toronto

L’entreprise de sauvegarde et de récupération infonuagiques Keepit ouvre ses deux premiers centres de données au Canada.