Pourriels : le CRTC se rapproche de son homologue australien


Fanny Bourel - 18/05/2017

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a conclu un partenariat avec son équivalent australien, l’Australian Communications and Media Authority (ACMA).

En unissant leurs forces, les deux organisations viseraient à mieux lutter contre les pourriels et le télémarketing non sollicités.

L’entente prévoit de mettre en place « une approche coordonnée d’application des lois canadiennes et australiennes relatives au pourriel et au télémarketing », a indiqué le CRTC, par communiqué. Un objectif serait de renforcer la confiance qu’entretiennent les citoyens canadiens et australiens à l’égard des réseaux de communication des deux pays.

Concrètement, le CRTC et l’ACMA seraient amenés à organiser des formations virtuelles conjointement et des échanges de personnel, ainsi qu’à s’aider mutuellement lors de certaines enquêtes.

Ce n’est pas la première fois que le CRTC s’associe avec des homologues étrangers en matière de courriels commerciaux et de télémarketing non sollicités. Il a signé un protocole avec le Department of Internal Affairs de la Nouvelle-Zélande en février dernier et avec la Federal Communications Commission des États-Unis en mars 2016. En juin 2016, le CRTC et 11 autres organismes internationaux avaient conclu un accord, toujours concernant les pourriels et le télémarketing.

Lire aussi :

Moins de 5 % des PME du Québec seraient conformes à la LCAP

Loi anti-pourriel : Rogers paie 200 000$

Loi anti-pourriel : sanction de 1,1 M$ contre une entreprise du Québec




Tags: , , , , , , , , , , , ,