Un réseau 5G testé à partir du toit de l’ÉTS à Montréal


Dominique Lemoine - 08/05/2019

Des capacités de communications sans fil 5G sont testées dans le Quartier de l’innovation par le Laboratoire à ciel ouvert de la ville intelligente.

Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente

Image : Quartier de l’innovation

L’entreprise de télécommunications Vidéotron affirme avoir déployé un site de capacités 5G, avec ses partenaires du Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente (LabVI), dont Ericsson avec sa plateforme de gestion des objets connectés, de manière à « poser les bases du développement d’un réseau mobile de prochaine génération ».

Vidéotron précise que l’infrastructure requise a été installée sur le toit de l’École de technologie supérieure (ÉTS) et qu’elle a été mise en opération « pour tester les applications de demain ».

L’infrastructure en question inclut un site pour les services mobiles et la connexion des objets, ainsi qu’une antenne radio de capacité 5G.

« Ce site permet de reproduire les caractéristiques de la 5G, soit un plus grand débit, une plus grande vitesse, une réduction de la latence, une meilleure couverture géographique et la connexion d’une multitude d’objets simultanément », par exemple des appareils, des capteurs et des sondes qui se transmettent de l’information, mentionne Vidéotron.

Le LabVI vise notamment à permettre à la communauté scientifique et à des entreprises en démarrage de tester des applications et des projets liés à la connectivité et à l’Internet des objets, notamment dans les domaines du transport, du divertissement et de la médecine.

Lire aussi :

Trois partenaires s’ajoutent au LabVI

Premiers tests pour le partenariat Vidéotron, Ericsson, ÉTS et QI

Vie connectée : un labo à ciel ouvert pour Vidéotron et l’ÉTS




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+