Les appels de femmes autochtones entendus par Telus


Dominique Lemoine - 05/10/2021

Des femmes autochtones victimes de violence ou qui risquent de le devenir recevront de Telus un téléphone intelligent et un forfait de données qui leur serviront de « lien vital ».

Image : Telus

Telus Communications soutient lancer ce programme dans la foulée de la publication en 2019 du rapport final de l’enquête au sujet des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées, ainsi qu’en association avec des organismes communautaires et centres d’amitié autochtones de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

« Si les femmes autochtones ne représentent que 4 % de la population féminine canadienne, les femmes et les filles autochtones représentent 24 % des victimes de féminicide et ont 12 fois plus de risques d’être assassinées ou de disparaître que les autres femmes », affirme Telus sur la base du rapport final.

Telus s’est donc engagée, pour le moment, à fournir à 1200 femmes d’Alberta et de Colombie-Britannique, « un lien vital avec les services d’urgence, un accès à des ressources de santé, de sécurité et de mieux-être, et un moyen de rester en contact avec leurs amis, leur famille et leur réseau de soutien ».

Des associations avec d’autres organismes autochtones pourraient permettre d’étendre le programme à d’autres territoires en 2022.

Selon la BC Association of Aboriginal Friendship Centres, « il s’agit d’une étape dans l’amélioration de notre capacité à fournir des services antiviolences inclusifs et culturellement adaptés, dispensés par des Autochtones pour des Autochtones ».

La Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia dit avoir été incluse dans la réflexion de Telus pour trouver une solution immédiate à une situation extrême pour des femmes marginalisées et vulnérables ayant un accès limité à la justice.




Tags: , , , , ,