Montréal propose de rendre obligatoires les caméras dans les taxis

La Ville de Montréal affirme lancer un « appel d’intérêt » pour l’installation de caméras obligatoires dans tous les véhicules de taxi.

Caméras, taxi, Montréal
Image : Thinkstock

Le document de présentation de la politique sur l’industrie du taxi préparé par la Ville de Montréal et le Bureau du taxi de Montréal (BTM) mentionne que leurs engagements 2015-2017 incluent de « trouver des pistes de financement pour l’achat et l’installation de caméras par la mise en place d’une stratégie de commercialisation et d’autofinancement par le BTM ».

Les caméras auraient officiellement des vocations « de sécurité » pour les chauffeurs et « dissuasives », selon ce document de présentation de la politique sur l’industrie du taxi.

En ce qui concerne la vie privée des utilisateurs, toujours selon ce document de présentation, « la mise en place, l’usage et l’utilisation des systèmes de caméra à l’intérieur des taxis, ainsi que l’utilisation des images captées par la caméra, devront être gérés de façon uniforme et encadrés par des règles précises, dont celle de limiter le pouvoir de recueillir de renseignements personnels ».

Cet « appel d’intérêt » s’ajouterait à d’autres mesures, telles que l’obligation du paiement électronique qui entrera en vigueur le 15 octobre 2015. De plus, d’autres engagements incluraient la centralisation et l’optimisation du système de gestion des plaintes, ainsi que l’évaluation de la satisfaction des clients.

De son côté, l’opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal, Projet Montréal, déplore que le coût des différentes mesures ne soit pas chiffré et que les sources de financement de ces mesures ne soient pas connues.

Lire aussi :

L’industrie du taxi réplique avec la technologie

Paxi offre un écosystème mobile aux taxis

Google et TPG investissent 258 M$ US dans Uber

Articles connexes

Aide fédérale de 4 M$ à l’ÉTS pour l’innovation et le transfert technologique

Pascale St‑Onge, ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada pour le Québec, annonce aujourd'hui une contribution non remboursable de 3,76 M$ à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Ce soutien vise l'acquisition d'équipements de pointe qui permettront d'améliorer la capacité des entreprises à innover par le biais de transferts technologiques.

Druide informatique offre 1 M$ pour soutenir la recherche en littératie à l’UQAM

Druide informatique, surtout connue pour son populaire logiciel de correction Antidote, octroie 1 million de dollars à la Fondation de l'UQAM pour créer la Chaire de recherche sur les apprentissages fondamentaux en littératie et mettre sur pied la Bourse Antidote en orthopédagogie.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

Le gestionnaire de mots de passe Bitwarden obtient un financement de 100 millions de dollars

Le gestionnaire de mots de passe libre Bitwarden a reçu un investissement intéressant de 100 millions de dollars américains dirigé par la société de capital de croissance PSG.

Telus obtient près de 6,5 M$ pour l’expansion de son réseau cellulaire en Gaspésie

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a répondu favorablement à une requête de Telus qui souhaitait améliorer sa desserte mobile le long de certains tronçons des routes 132, 195 et 299 en Gaspésie. Le CRTC a donc approuvé le financement de deux projets totalisant 6,45 millions de dollars.