Intelligence artificielle : l’IRT Saint Exupéry s’implante à Montréal

L’Institut de recherche technologique (IRT) Saint Exupéry ouvre à Montréal un bureau se spécialisant en intelligence artificielle.IRT

Cette installation à Montréal vient couronner un an de collaboration entre l’IRT Saint Exupéry, dont le siège social est situé à Toulouse, en France, le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ), basé à Montréal, et l’Institut de valorisation des données (IVADO), qui relève de l’Université de Montréal.

Dans un premier temps, ce bureau montréalais travaillera sur des projets franco-québécois d’intelligence artificielle (IA) appliquée au domaine du transport aérien et terrestre. Rappelons que Montréal et Toulouse sont toutes les deux des pôles en aéronautique, la ville française accueillant la fabrication des avions Airbus. Les chercheurs travailleront aussi sur des sujets comme la sécurité des systèmes critiques, le transport autonome, la cybersécurité et la technologie 5G.

Un objectif serait de mettre au point des innovations qui bénéficieront à la fois aux entreprises françaises et aux entreprises québécoises.

Une première initiative, mise sur pied par les trois organisations, verra le jour dès le mois prochain. Les 16 et 17 mai se tiendra la première édition du Forum MobiliT.AI, qui traitera de l’IA appliquée à la mobilité.

Associant des partenaires publics et privés, l’IRT Saint Exupéry fait aussi de la recherche à Bordeaux, ainsi qu’à Sophia Antipolis, près de Nice.

Lire aussi :

OVH veut renforcer sa présence à Montréal et son offre en IA

Groupe d’étude France-Canada sur l’intelligence artificielle dans les cartons

Prédictibilité : centre de recherche Havas à Montréal

Articles connexes

Le nombre d’abonnés à la 5G devrait atteindre 5 milliards d’ici la fin de 2028

Le géant des équipements de télécommunications suédois Ericsson vient de publier son « Mobility Report » intitulé « La croissance mondiale de la 5G dans un contexte de défis macroéconomiques ». On y apprend que la 5G continue de se développer plus rapidement que n’importe quelle autre génération mobile précédente et que les abonnements mobiles 5G devraient atteindre cinq milliards d'ici à la fin de l'année 2028.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

EXFO mettra sur pied un Centre d’excellence 5G à Montréal

EXFO, une entreprise québécoise spécialisée en matière de tests, de monitoring et d'analytique du secteur des communications, a annoncé aujourd'hui qu’elle établira un centre d'excellence 5G à Montréal et créera 50 emplois spécialisés, la plupart situés à Montréal. Pour se faire, elle disposera d'un financement fédéral de 15,9 millions de dollars octroyé par Innovation, Sciences et Développement économique Canada dans le cadre de son Fonds stratégique pour l'innovation. 

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.