Groupe d’étude France-Canada sur l’intelligence artificielle dans les cartons


Dominique Lemoine - 07/06/2018

En visite pour le Sommet du G7 dans Charlevoix, le président de la France a signé une déclaration sur l’IA avec le premier ministre du Canada.

Intelligence artificielle

Image : Getty

Selon le Cabinet du premier ministre, Emmanuel Macron et Justin Trudeau ont signé une déclaration sur l’intelligence artificielle (IA), qui « fait appel à la création d’un groupe international d’étude sur l’intelligence artificielle composé d’experts gouvernementaux, de l’industrie et de la société civile ».

Le mandat de ce groupe serait de devenir une « référence mondiale » sur les enjeux liés à l’intelligence artificielle.

Par ailleurs, des engagements auraient été pris pour mettre sur pied un fonds transatlantique, qui viserait « à investir un montant d’un peu plus de 120 millions de dollars dans des entreprises qui souhaitent développer leurs activités dans l’autre continent ».

Une lettre d’intention en prévision d’établir ensuite des ententes officielles aurait aussi été signée de manière à « travailler à augmenter la mobilité des étudiants et des chercheurs » et à « encourager un plus grand nombre de partenaires de l’industrie à tirer parti des programmes en place ».

Lire aussi :

Prédictibilité : centre de recherche Havas à Montréal

IA : une organisation internationale à Montréal?

Entente franco-québécoise pour TechnoMontréal, CGI et DigitalPlace

Pacte de transfert technologique en France pour Réseau Trans-tech




Tags: , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+