Des retards aériens prédits par Google Assistant

Google Assistant, l’assistant personnel virtuel qui est proposé par Google, alertera bientôt ses utilisateurs quand leur vol risque d’être en retard.Google Assistant

Depuis janvier 2018, Google Assistant est capable d’indiquer le potentiel retard d’un avion si l’utilisateur recherche des informations au sujet de ce vol. Au cours des prochaines semaines, il est prévu par Google que son assistant personnel virtuel fasse preuve de davantage de proactivité en transmettant des notifications en cas de retard. Il pourra aussi fournir la raison et la durée de ce retard.

Sur son blogue, Google explique utiliser des données qui proviennent de l’historique des vols, combinées à l’apprentissage machine, afin d’être en mesure de prévoir les vols retardés. L’entreprise technologique avance un taux de fiabilité de 85 % pour ses prédictions.

De nombreux retards sont causés par des avions qui ont pris du retard lors de vols précédents et par de mauvaises conditions météorologiques, explique le site Techcrunch. Même si Google Assistant informera les utilisateurs au sujet des vols retardés, l’assistant personnel virtuel conseillera toutefois le voyageur de se présenter à l’heure au comptoir d’enregistrement.

Lire aussi :

La 5G au Canada en 2020-2021 selon Deloitte

Industrie du voyage : financement de 128 M$ pour Hopper

Assistants à commande vocale : Siri devance sa concurrence

Articles connexes

Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Restrictions technologiques contre la Russie

Le Conseil de l'Union européenne impose depuis vendredi des restrictions sur les exportations en Russie de produits qui « pourraient contribuer à l’amélioration technologique de son secteur de la sécurité et de la Défense ».

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Beap est une entreprise basée à Québec qui se spécialise en technologies basées sur l’intelligence artificielle, tandis que Norda Stelo est une entreprise d’ingénierie et de gestion d’actifs aussi basée à Québec.

Mila et IBM unissent leurs forces pour faire progresser l’IA

L’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) vient d’établir un partenariat avec IBM afin d’accélérer la progression de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage machine.