Un interféromètre d’ABB Québec à bord d’un satellite japonais


Dominique Lemoine - 06/11/2018

Le satellite GOSAT-2 a été lancé le 29 octobre par l’agence spatiale japonaise à partir du centre spatial Tanegashima au Japon, avec à son bord un interféromètre conçu et fabriqué par ABB Québec.

ABB, interféromètre

Photo : ABB

ABB, une entreprise basée à Zurich en Suisse qui se spécialise en robotique, instrumentation et réseaux électriques industriels, et dont la division Produits de mesure et analyse est située à Québec, affirme que le satellite d’observation GOSAT-2 (pour Greenhouse gases Observing SATellite-2) est conçu pour mesurer chaque jour autour du monde les concentrations de gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone.

« Le satellite orbite autour de la terre quinze fois par jour à une altitude de 613 kilomètres. Sur une période de six jours, il cartographie tout le globe en prenant 100 000 mesures du méthane total, de la vapeur d’eau, du monoxyde et du dioxyde de carbone présents dans l’atmosphère terrestre », soutient ABB.

Un interféromètre est un instrument optique qui permet d’obtenir des données sur la lumière émise par une source et sur le milieu traversé par un faisceau de lumière. L’entreprise ajoute que son interféromètre peut aussi être utilisé au sol pour mesurer « des émissions à partir de sources industrielles ».

ABB mentionne fournir des technologies au programme spatial japonais depuis vingt ans, dont un interféromètre pour le satellite GOSAT-1 lancé en 2009, ainsi qu’avoir contribué à d’autres missions spatiales.

Lire aussi :

Projet de plateforme de données spatiales à Montréal

Interféromètre de satellite construit à Québec

Transmission de données depuis la stratosphère par l’ÉTS et l’ASC




Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+