L’aluminium « sans carbone » bientôt dans ton téléphone

L’aluminium « sans carbone » développé par Elysis se rapproche des usines de téléphones intelligents et de voitures.

Image : Elysis

Elysis est une entreprise technologique issue d’un partenariat entre les alumineries Alcoa et Rio Tinto et financée par les gouvernements du Québec et du Canada.

Selon Elysis, son procédé de fabrication d’aluminium « sans carbone » a « atteint le stade industriel », il « progresse vers sa démonstration commerciale » en 2023 et il « permet d’éliminer tous les gaz à effet de serre directement reliés à la production d’aluminium ».

« Elysis produit de l’aluminium [par un procédé] sans émissions directes de gaz à effet de serre à son Centre de recherche et de développement de Saguenay », soutient Elysis. Selon son communiqué, les procédés habituels de production d’aluminium consomment une « importante quantité de carbone », mais l’aluminium produit avec son procédé a « la plus faible empreinte carbone au monde »

Son centre de recherche utilise des équipements prototypes comparables à ceux de la grande industrie. « La priorité est maintenant d’accélérer la mise à l’échelle industrielle de la technologie en vue de la démonstration de cuves plus grandes en 2023 », affirme Elysis. Cette dernière prévoit que la « production de volumes plus importants d’aluminium sans carbone » pourra avoir lieu d’ici 2026.

De l’aluminium fabriqué durant la phase de recherche et développement aurait déjà été testé par Apple et Audi.

Lire aussi :

Ottawa finance le déploiement d’autres satellites GHGSat

Manufacturier : projets numériques au Saguenay

Mandat de transformation numérique chez Rio Tinto pour CGI

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 1er décembre 2022 — L’IA qui écrit du code, les usines Foxconn vont mal, Alexa raconte des histoires et des graphismes...

Cette semaine : l’intelligence artificielle pour écrire du code, des problèmes dans les usines d’iPhone de Foxconn, Alexa crée des histoires pour enfants et l’intelligence artificielle accélère les graphismes par ordinateur.

La BDC lance le « Fonds Technologies pour le climat II » de 400 millions de dollars

La Banque de développement du Canada (BDC), la banque des...

YULCOM choisie par le PNUD pour un grand projet en Côte d’Ivoire

Dans le cadre de la Rencontre des Entrepreneurs Francophones (REF) 2022 qui avait lieu la semaine dernière à Abidjan, la firme montréalaise YULCOM Technologies a annoncé la signature d'un contrat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour développer le système de Monitoring, Reporting et Vérification (SN-MRV) de l'adaptation aux changements climatiques de la Côte d'Ivoire.

Des résultats et des prévisions sombres pour les géants de la technologie

Alphabet, Amazon, Meta et Microsoft ont toutes annoncé des bénéfices défavorables, rapportant des baisses des revenus et des cours des actions après des décennies de croissance alors qu'ils font face à une hausse de l'inflation et des taux d'intérêt et à une récession imminente. Selon certaines informations  les quatre sociétés affichent une perte de capitalisation boursière combinée de 350 milliards de dollars américains.