Téléphones intelligents : la fierté parmi les moteurs de croissance

La fierté des propriétaires, la quantité de pixels, la durabilité et les capacités de stockage des téléphones intelligents demeureront les principaux facteurs de croissance des achats de téléphones intelligents en 2015, selon Deloitte.Illustration du concept de dépendance au téléphone mobile ou au téléphone intelligent

Deloitte, qui est un cabinet de services professionnels, mentionne dans ses Prédictions TMT (technologies, médias et télécommunications) pour l’année 2015 que ces facteurs devraient inciter les consommateurs à ne pas trop accroître les intervalles entre leurs achats de téléphones intelligents, contrairement à ce qui se serait produit avec les ordinateurs personnels.

Ainsi, « bien que le cycle de remplacement des téléphones intelligents soit de plus en plus long, les propriétaires de ces téléphones continuent d’en acheter de nouveaux », soutient Deloitte. Selon le cabinet, ces facteurs permettront aux fournisseurs de lancer sur le marché cinq millions d’unités de versions améliorées de téléphones intelligents au Canada en 2015.

Deloitte affirme donc s’attendre à une croissance plus lente mais soutenue du marché des versions améliorées de téléphones intelligents. La firme estime que 1,4 milliard de téléphones intelligents seront vendus dans le monde en 2015, ce qui représenterait une hausse de 12 % par rapport au 1,2 milliard de téléphones intelligents qui ont été vendus en 2014.

« Parmi les téléphones intelligents vendus, plus d’un milliard seront des versions améliorées, ce qui va à l’encontre de l’idée selon laquelle les appareils ont atteint leur maturité et ne peuvent plus être perfectionnés », ajoute Deloitte.

Lire aussi :

Apple vend plus de 10 millions de téléphones iPhone 6 et 6 Plus

Furetage mobile : les téléphones à grand écran auraient la cote

Les téléphones-tablettes deviennent la norme

Articles connexes

Une enquête de Gartner révèle des lacunes dans le processus d’achat de technologie du gouvernement

Selon une récente enquête de Gartner, le secteur public a le cycle d'achat le plus long pour les achats de technologie : 22 mois en moyenne.

L’accès au talent, principal frein à la croissance du secteur technologique

L’Association Québécoise des Technologies (AQT) révélait la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de 329 dirigeants d’entreprises technologiques du Québec. Le principal constat de l’étude est que, après deux ans de pandémie, bien que les entreprises du secteur aient été en mesure de maintenir leurs activités et leurs profits, l’accès au talent constitue actuellement le principal frein à leur croissance.

Booxi et Shaddari accompagnées par Google

Google a annoncé hier la deuxième cohorte d'entreprises en démarrage qui participeront à son programme d’accompagnement Google Cloud Accelerator.

BlackBerry vend des brevets pour 600 millions de dollars

BlackBerry vendra tous ses actifs de brevets patrimoniaux qui ne lui sont plus essentiels à l’entreprise Catapult IP Innovations pour 600 millions de dollars.

Jeu vidéo : acquisition d’Activision Blizzard et Beenox par Microsoft

Activision Publishing est présentement le premier actionnaire du studio de développement de logiciels et de jeux vidéos Beenox à Québec.