Furetage mobile : les téléphones à grand écran auraient la cote


Jean-François Ferland - 09/09/2014

Dans la première édition d’un Rapport de référence en mobilité, Adobe compare les données de navigation web selon la taille de l’écran, la plateforme et le fournisseur d’appareil mobile.Un téléphone-tablette

Dans l’édition inaugurale du Rapport de référence en mobilité (Mobile Benchmark Report), qui compare des données de visite de sites web et d’utilisation d’applications mobiles en 2014 et en 2013, l’éditeur de solutions Adobe fait état d’une utilisation accrue de téléphones intelligents à grand écran.

Adobe remarque que la part de navigation sur des sites web à partir de téléphones intelligents ayant un écran de plus de quatre pouces de diagonale avait augmenté de 132 % d’année en année. Durant la même période, la part de navigation des téléphones intelligents ayant un écran de 4 pouces de diagonale ou moins, en mai 2014, avait diminué de 11 %.

« Cette tendance a un impact sur les offres d’appareils par les fabricants, dont Apple : si on perd des parts de navigation web, c’est qu’il y a des enjeux du côté de la satisfaction des consommateurs », commente Tamara Gaffney, analyste principale pour Adobe Digital Index.

Toutefois, un graphique contenu dans le rapport d’Adobe démontre que plus de 65 % du furetage sur les téléphones mobiles s’effectue encore sur des téléphones à écran de quatre pouces ou moins.

D’autre part, le rapport d’Abobe fait état d’une faible augmentation d’année en année du furetage sur les sites web à partir des tablettes numériques (1,8 %). Selon Mme Gaffney, cette croissance plutôt modérée de la navigation sur les tablettes numériques serait attribuable à la popularité croissante des téléphones-tablettes chez les consommateurs.

Domination de deux plateformes et fabricants

Selon le rapport d’Adobe, le fureteur Safari Mobile d’Apple avait en avril 2014 une part de marché de 59,1 %, en baisse de 2,6 % en comparaison avec les données recueillies en avril 2013.

Durant la même période, les fureteurs de Google pour les appareils mobiles avaient une part de marché de 34,6 % (20,3 % pour Android, 14,3 % pour Chrome Mobile). La part de marché de Chrome a progressé de 5,7 % d’année en année, mais celle d’Android a diminué de 0,9 %.

Les appareils d’Apple, selon Adobe, produisent toujours la majorité du trafic web mobile, soit 54 % du trafic provenant des téléphones intelligents et 80 % du trafic des tablettes numériques.

Les appareils de Samsung sont au deuxième rang, avec 24 % du trafic provenant des téléphones intelligents et 7 % des tablettes numériques. Amazon est au troisième rang en matière de trafic web provenant des tablettes (7 %), tandis que LG détient ce même rang dans le classement des téléphones intelligents (5 %).

Le Rapport de référence en mobilité d’Adobe a été réalisé au moyen de l’analyse et la comparaison d’année en année de données des visites effectuées dans de 10 000 sites web et applications aux États-Unis. Notamment, l’analyse porte sur plus de 18 milliards de visites de sites web et plus de 700 millions de sessions d’utilisation d’applications mobiles.

Également, Adobe a étudié les données comportementales de plus de 3 000 utilisateurs mobiles au Canada, en Allemagne, aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni et de plus de 100 mercaticiens mobiles travaillant pour des entreprises américaines aux fins de la production de son rapport.




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+