Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.

Le rapport révèle que, pour 33 % des consommateurs québécois, leur préoccupation liée à la confidentialité des données a augmenté depuis 2021, le reste des répondants affirmant que leur préoccupation n’a pas changé en un an. Pour ce qui est de la responsabilité de la protection de la vie privée numérique : 40 % des consommateurs estiment que cela incombe aux entreprises et 34 % au gouvernement fédéral. En outre, près des deux tiers (64 %) des Québécois sondés ignorent si le Canada dispose d’une loi générale relative à la protection des données.

Quatre-vingt pour cent des participants évaluent les pratiques de confidentialité des données d’une entreprise avant de faire affaire avec elle. Une grande proportion des consommateurs (70 %) s’informent de la réputation de l’entreprise avant de magasiner en ligne et 22 % le font systématiquement. 

Infographie : Groupe CNW/GetApp Canada

L’utilisation des données personnelles par les entreprises joue un rôle important dans le comportement des consommateurs québécois. Ainsi, 64 % s’estiment heureux de les partager si cela permet d’obtenir de meilleurs produits ou services, et 66 % si ça se traduit par des produits plus personnalisés. Finalement, 68 % des consommateurs sondés préfèrent être exposés à plus de publicités en ligne que de partager leurs informations personnelles.

Les répondants effacent  « souvent » (39 %) ou « parfois » (46 %) les fichiers témoins (cookies) de leur navigateur. Et bien qu’ils soient 43 % à accepter généralement toutes les options des formulaires d’autorisation des cookies lors de leur activité en ligne. 40 % des répondants en refusent certains et 10 % les refusent tous. 

La popularité de la navigation en mode privé est relativement faible, celui-ci étant « souvent »utilisé par 15 % des Québécois et« parfois » par 26 %. De plus, 14 % des répondants ignorent l’existence de ce mode. Les consommateurs préfèrent généralement (42 %) créer leur compte à l’aide d’un nom d’utilisateur et mot de passe. Quarante pour cent magasinent en tant qu’utilisateur invité, et 18 % choisissent d’utiliser un de leur profil de réseaux sociaux existant.

On peut consulter tous les résultats de ce sondage sur le site web de GetApp Canada.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Les tendances de la transformation numérique dans les PME québécoises

Une récente étude de GetApp se penche en détails sur la stratégie numérique des entreprises québécoises et dévoile les tendances dans ce domaine pour les deux prochaines années. Dans le cadre de cette étude, GetApp a interrogé des employés des PME du Québec afin de déterminer comment la stratégie numérique de leur entreprise a évolué et si elle a rencontré le succès escompté.

Un rapport d’Info-Tech identifie sept tendances que les DSI doivent anticiper en 2023

Info-Tech Research Group vient de publier son rapport sur les tendances technologiques 2023, qui précise ce que l’organisme décrit comme sept tendances et découvertes relatives aux données basées sur une enquête auprès de 813 professionnels de l'industrie, dont la plupart travaillaient dans des services informatiques.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

Les employés québécois peu concernés par le vol de données au travail

Une nouvelle étude sur les cybermenaces sur le lieu...