Spotify bannira les utilisateurs de bloqueurs de publicités

Le fournisseur de services de musique en ligne Spotify se réserve désormais le droit de bannir de sa plateforme quiconque utilise un bloqueur de publicités.Spotify

Selon IT Business, la semaine dernière, l’entreprise basée à Stockholm en Suède a envoyé un courriel à tous ses abonnés pour les informer de ce changement dans ses conditions et ses modalités de service.

Auparavant, les abonnés recevaient un courriel les avertissant que leur compte serait supprimé s’ils continuaient à bloquer les publicités. À partir du 1er mars, Spotify pourra suspendre le compte immédiatement et sans avertissement préalable. L’accès au compte sera restauré si l’utilisateur désinstalle l’application de blocage.

Il est possible de trouver sur Internet des versions modifiées de l’application de Spotify, qui permettent de sauter les publicités imposées entre les chansons aux 191 millions de personnes abonnées à la version gratuite de Spotify.

Cette nouvelle politique affectera-t-elle aussi le lecteur web de Spotify?

La question reste ouverte, mais IT Business souligne que la plupart des logiciels de blocage de publicités ne bloquent pas les publicités intégrées au flux de musique diffusé par Spotify.

Lire l’article au complet sur le site d’IT Business, une publication soeur de Direction informatique (en anglais)

Lire aussi :

Bloqueurs de publicités : 2 fois plus d’adeptes qu’il y a un an

Publicités sur Facebook : réplique d’Adblock Plus

Prédiction 2016 Deloitte : le commerce tactile mobile prend place

Articles connexes

Signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs en hausse

L’Autorité des marchés financiers du Québec affirme avoir reçu en 2021 neuf fois plus de signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs qu’en 2020.

Google travaille sur des publicités moins intrusives

Google lance une initiative sur plusieurs années pour introduire des options publicitaires plus respectueuses de la confidentialité et de la vie privée.

Google Topics : autre essai de remplacement des témoins de connexion tiers

Il y a un peu plus d'un an, Google avait proposé le remplacement des témoins de connexion tiers, avec un système de suivi qu'elle avait appelé Federated Learning of Cohorts (FLoC), suscitant surtout des critiques négatives.

Brèves-café — lancements par Cloudli et GSoft; et plus

Les brèves-café sont des résumés des dernières nouvelles, des entrevues et des balados d’IT World Canada (ITWC).

Fraudes liées aux cryptoactifs pointées par les ACVM

Des sites Web frauduleux sollicitent les gens pour qu’ils investissent dans des cryptoactifs, dans des options binaires, ainsi que sur le marché des changes, préviennent les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM).