Protection anti-écoute électronique par une filiale de BlackBerry

La filiale Secusmart de BlackBerry collabore avec Vodafone Allemagne pour développer un service d’appel sécurisé anti-écoute électronique.Logos de BlackBerry et Secusmart

L’entreprise canadienne BlackBerry, qui fabrique des appareils et exploite des services de messagerie pour les télécommunications mobiles, affirme que ce service sera offert à des clients corporatifs et qu’il est une solution de chiffrement visant à répondre à des besoins de sécuriser des communications par voix.

BlackBerry soutient que la solution d’appel sécurisé de Vodafone sera lancée sous la forme d’une application pour les téléphones intelligents BlackBerry, Android et iOS, qu’elle est destinée au chiffrement de bout en bout des appels mobiles et qu’elle pourra être utilisée sur tous les réseaux, y compris en mode itinérance.

Également, selon BlackBerry, le service Secure Call utilise un chiffrement avancé (AES ou advanced encryption standard en anglais) de 128 bits, qui nécessiterait « à un superordinateur un milliard de milliards d’années pour le fissurer avec une attaque de force brute (brute force attack en anglais) ».

De plus, les clés temporaires pour chiffrer les communications vocales seraient générées sur l’appareil et supprimées tout de suite après l’appel. BlackBerry ajoute que l’application doit pouvoir servir aux employés d’entreprises et organisations de toutes tailles, de façon à protéger leur propriété intellectuelle.

Lire aussi :

BlackBerry acquiert la firme de sécurité allemande Secusmart

L’État rapproche les télécoms canadiennes des décideurs de Vodafone

BlackBerry s’adapte à la consumérisation des TI

Articles connexes

La Cour fédérale rejette l’appel du Bureau de la concurrence pour bloquer la fusion Rogers-Shaw

Le Bureau de la concurrence n'a pas réussi à convaincre la Cour d'appel fédérale que la décision du Tribunal de la concurrence en faveur de la fusion Rogers-Shaw était juridiquement erronée ou que cette dernière entraînerait une diminution de la concurrence.

Le Bureau de la concurrence dépose un appel mis à jour et cite des erreurs de droit dans la décision du Tribunal de la...

Selon un reportage du Globe and Mail, le Bureau de la concurrence a déposé un appel mis à jour auprès de la Cour d'appel fédérale vendredi, alléguant deux autres erreurs de droit dans la décision du Tribunal de la concurrence d'approuver le rachat de Shaw par Rogers pour 26 milliards de dollars canadiens.

Google paiera 391 millions de dollars pour avoir induit en erreur les utilisateurs d’Android

Google a accepté de payer 391,5 millions de dollars américains et d'être plus transparent avec les consommateurs sur ses pratiques de confidentialité et de capture de données dans le cadre d'un règlement avec 40 États américains.

Visite du chancelier allemand Olaf Scholz au Canada

C’est hier que le chancelier allemand Olaf Scholz a entamé sa première visite au Canada depuis son élection en septembre dernier. Bien que la nature de sa visite de trois jours soit essentiellement politique, elle comporte, un volet technologique.

Aperçu d’un téléphone avec clavier de type BlackBerry par le fabricant Unihertz

Un fabricant de téléphones basé à Shanghai en Chine, Unihertz, a révélé la semaine dernière sur Twitter un aperçu de ce qui ressemble beaucoup à un téléphone Android BlackBerry KEY2, avec la mention « bientôt disponible ».