Protection anti-écoute électronique par une filiale de BlackBerry


Dominique Lemoine - 02/03/2015

La filiale Secusmart de BlackBerry collabore avec Vodafone Allemagne pour développer un service d’appel sécurisé anti-écoute électronique.Logos de BlackBerry et Secusmart

L’entreprise canadienne BlackBerry, qui fabrique des appareils et exploite des services de messagerie pour les télécommunications mobiles, affirme que ce service sera offert à des clients corporatifs et qu’il est une solution de chiffrement visant à répondre à des besoins de sécuriser des communications par voix.

BlackBerry soutient que la solution d’appel sécurisé de Vodafone sera lancée sous la forme d’une application pour les téléphones intelligents BlackBerry, Android et iOS, qu’elle est destinée au chiffrement de bout en bout des appels mobiles et qu’elle pourra être utilisée sur tous les réseaux, y compris en mode itinérance.

Également, selon BlackBerry, le service Secure Call utilise un chiffrement avancé (AES ou advanced encryption standard en anglais) de 128 bits, qui nécessiterait « à un superordinateur un milliard de milliards d’années pour le fissurer avec une attaque de force brute (brute force attack en anglais) ».

De plus, les clés temporaires pour chiffrer les communications vocales seraient générées sur l’appareil et supprimées tout de suite après l’appel. BlackBerry ajoute que l’application doit pouvoir servir aux employés d’entreprises et organisations de toutes tailles, de façon à protéger leur propriété intellectuelle.

Lire aussi :

BlackBerry acquiert la firme de sécurité allemande Secusmart

L’État rapproche les télécoms canadiennes des décideurs de Vodafone

BlackBerry s’adapte à la consumérisation des TI




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.


Google+