Loi canadienne anti-pourriel : Gap règle pour 200 000 $

L’entreprise de vêtements Gap a accepté un règlement de 200 000 dollars avec le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour avoir prétendument enfreint la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP).Illustration du concept du courriel

En plus du paiement du règlement, Gap a promis de modifier la façon dont elle approche ses clients. Le CRTC avait envoyé une lettre d’avertissement à Gap en décembre 2018 après avoir reçu plusieurs plaintes de consommateurs concernant les « pratiques de messagerie électronique » de l’entreprise.

Malgré l’avertissement, les plaintes ont continué d’affluer, convainquant le CRTC d’ouvrir une enquête formelle en juin 2021 sur la conformité de Gap à la LCAP.

L’enquête a conclu qu’entre janvier 2018 et août 2021, Gap a envoyé des messages électroniques à ses clients sans leur consentement. De nombreux messages n’étaient pas accompagnés d’une option de désabonnement accessible.

Le CRTC a fait remarquer que Gap s’est montrée coopérative et prompte à modifier ses pratiques de commercialisation pour les rendre conformes à la loi.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Assurances : partenariat en publipostage pour Equisoft et Humania

Automatisation de la saisie et programmation d’envois de courriel dans Gmail

Vendredi fou et Cyberlundi : avertissement d’annulations de rabais

Articles connexes

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

Le nom du Centre antifraude du Canada utilisé dans une campagne d’hameçonnage

Le nom du Centre antifraude du Canada (CAFC), un organisme qui collige pour la police les rapports de fraude de tous types, est utilisé pour une escroquerie par hameçonnage.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.