Les pièces jointes aux courriels Outlook.com seront comptabilisées dans le stockage OneDrive

Dans une mise à jour par courriel à ses détenteurs de compte, Microsoft a annoncé que les pièces jointes aux courriels Outlook.com seront prises en compte dans le stockage en nuage Microsoft OneDrive à partir du 1er février 2023.

Pour faciliter la transition, Microsoft ajoutera « au moins » 50 Go supplémentaires, ou l’équivalent du stockage dédié de la messagerie Web Outlook.com, au stockage en nuage OneDrive pendant un an, à compter du 1er février 2023.

Contrairement à Gmail de Google, qui avait depuis longtemps fusionné le stockage Gmail avec le stockage en nuage Google Drive, Microsoft Outlook.com disposait de son propre bloc de stockage pour les pièces jointes. Avec la nouvelle politique, chaque pièce jointe réduira le stockage disponible de OneDrive. Outlook.com limite la taille des pièces jointes à 20 Mo. Comme 1 Go correspond à 1 000 Mo, chaque gigaoctet peut contenir au moins 50 pièces jointes.

L’impact de la mesure varie d’une personne à l’autre, mais il sera probablement plus important pour les utilisateurs disposant d’un compte OneDrive gratuit. Le niveau gratuit de OneDrive ne comprend que 5 Go de stockage, qui peuvent être facilement remplis par une boîte de réception contenant des centaines de pièces jointes. Google, d’autre part, offre 15 Go de stockage pour le niveau gratuit de Google Drive.

La bonne nouvelle est que le stockage OneDrive supplémentaire n’est pas si dispendieux. Il en coûte 2 $ CA par mois, ou 19 $ CA par an pour 100 Go supplémentaires. Les abonnements Microsoft 365, qui incluent tous au moins 1 To, ou 1 000 Go, de stockage OneDrive ainsi que la suite de productivité Microsoft Office, commencent à 79 $ CA par an.

Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre 2023 publié le 25 octobre, Microsoft a annoncé une augmentation de 7 % des revenus des produits Office grand public et des services infonuagiques par rapport à l’année précédente. Les revenus commerciaux d’Office 365 ont, quant à eux, augmenté de 11 % durant la même période.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication soeur de Direction informatique,

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à [email protected]

Articles connexes

Microsoft publie un correctif pour les contrôleurs de domaine

Microsoft a publié un correctif hors bande pour un...

Microsoft va lancer une application de paiement intégrée à Teams en décembre

Microsoft est sur le point d’introduire un système de paiement au sein de Teams, qui sera déployé en avant-première publique en décembre. L'application Payments, disponible dans la boutique d'applications Microsoft Teams, permettra aux utilisateurs d'être payés par les clients pour des rendez-vous, des cours ou des événements hébergés via Teams. 

Microsoft annonce de nouveaux outils de gestion de la chaîne d’approvisionnement

La pandémie a démontré à quel point les perturbations de la chaîne d'approvisionnement font du tort aux industries. Et même aujourd'hui, les efforts pour restaurer complètement la chaîne sont loin d'être terminés. D’ici-là, Microsoft annonce le Supply Chain Platform et le Supply Chain Center pour au moins en faciliter un peu la gestion.

Des résultats et des prévisions sombres pour les géants de la technologie

Alphabet, Amazon, Meta et Microsoft ont toutes annoncé des bénéfices défavorables, rapportant des baisses des revenus et des cours des actions après des décennies de croissance alors qu'ils font face à une hausse de l'inflation et des taux d'intérêt et à une récession imminente. Selon certaines informations  les quatre sociétés affichent une perte de capitalisation boursière combinée de 350 milliards de dollars américains.

Licenciements chez Intel, Microsoft, Oracle et d’autres

Microsoft a discrètement licencié 1000 employés dans plusieurs divisions de l'entreprise, notamment Xbox, Xbox Cloud, l'organisation Microsoft Strategic Missions and Technology, Azure et Microsoft government. Rapporté pour la première fois par The Insider, l'ampleur des suppressions d'emplois n'est pas connue.