Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d’Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l’entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».

Image : Reuters

Ironiquement, un problème de maintenance sous la forme d’une mauvaise mise à jour logicielle de l’équipement réseau central avait mis Rogers hors service en avril 2021. À l’époque, le directeur de la technologie de Rogers, Jorge Fernandes, était la personne qui offrait les excuses et les explications.

Cette fois, cependant, compte tenu de l’étendue et de l’ampleur de la panne, c’est le grand patron qui prend directement la parole.

« En tant que PDG, j’assume l’entière responsabilité de veiller à ce que Rogers regagne votre pleine confiance », a-t-il écrit, « et je me concentre sur le plan d’action suivant pour renforcer davantage la résilience de notre réseau :

Restauration complète de tous les services : Bien que cela soit presque terminé, nous continuons à surveiller de près pour assurer la stabilité de notre réseau à mesure que le trafic revient à la normale.

Analyse et recherche des causes exactes : Nos principaux experts techniques et fournisseurs mondiaux continuent leur analyse en profondeur de la cause exacte et d’identifient les étapes pour augmenter la redondance de nos réseaux et systèmes.

Apporter les modifications nécessaires : Nous prendrons toutes les mesures nécessaires et continuerons d’investir massivement dans nos réseaux pour renforcer nos systèmes technologiques, accroître la stabilité du réseau pour nos clients et améliorer nos procédures de test. »

Bien que Staffieri ait affirmé que les services ont été rétablis, de nombreux rapports entre autres sur Twitter le démentent, des clients se plaignant que certains ou tous leurs services ne fonctionnent toujours pas, ou ne fonctionnent que par intermittence.

Les clients reçoivent un crédit

Staffieri a également annoncé : « Nous créditerons de manière proactive tous les clients automatiquement pour la panne d’hier. Ce crédit sera automatiquement appliqué à votre compte et aucune action n’est requise de votre part. » (Nous insistons sur ce dernier élément; les escrocs auraient déjà contacté des clients de Rogers en affirmant qu’ils doivent fournir des informations pour obtenir le crédit.)

En conclusion, il a déclaré : « Nous vous avons laissé tomber hier. Vous avez mon engagement personnel que nous pouvons faire mieux et ferons mieux. »

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, un publication soeur de Direction informatique.

Lire aussi : 

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Le réseau Rogers en panne partout au Canada

Échec de la médiation entre Rogers, Shaw et le Bureau de la concurrence

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Lynn Greiner
Lynn Greiner
Lynn œuvre dans le domaine de la technologie pour les entreprises depuis plus de 20 ans et a travaillé dans l'industrie tout en écrivant à ce sujet, lui donnant une perspective unique sur les problèmes auxquels les entreprises sont confrontées. Elle possède à la fois des diplômes en informatique et un diplôme en commerce.

Articles connexes

Rogers, Shaw et Québecor signent une entente définitive concernant la vente de Freedom Mobile 

À la suite d’une entente annoncée 17 juin dernier, Rogers Communications, Shaw Communications et Québecor annoncent aujourd'hui avoir conclu une entente définitive concernant la vente de Freedom Mobile à Vidéotron, une filiale de Québecor, sous réserve des approbations réglementaires et de la finalisation de la fusion de Shaw et Rogers, annoncée le 15 mars 2021.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

La concurrence peut-elle accroître la résilience du Réseau ?

Le chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, et son nouveau directeur de la technologie, Ron McKenzie, ont comparu devant le Comité permanent de l'industrie et de la technologie de la Chambre des communes le 25 juillet pour fournir des détails sur la panne du réseau national de l'entreprise le 8 juillet. Au cours de la discussion, des députés ont interrogé les deux dirigeants sur les engagements pris par l'entreprise pour éviter que cela ne se reproduise.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

Plus de conditions aux opérateurs de télécommunications à la suite de la panne de Rogers

Le gouvernement fédéral pourrait imposer davantage de conditions aux fournisseurs de télécommunications pour améliorer leur résilience alors que l'enquête sur l'énorme panne de Rogers du 8 juillet se poursuit, a déclaré le ministre de l'Industrie devant un comité de la Chambre des communes.