Intelligence artificielle : LG Electronics choisit Toronto

LG Electronics ouvre à Toronto un prolongement de ses laboratoires nord-américains de recherche sur l’intelligence artificielle.Toronto

Selon LG Electronics, son laboratoire de Toronto est un « prolongement » de son laboratoire de la Silicon Valley et ces deux établissements serviront à « stimuler l’évolution de technologies d’intelligence artificielle sur les différents points d’interaction » pour les entreprises et les consommateurs.

« Les premières applications de l’intelligence artificielle dans les appareils connectés d’aujourd’hui préparent le terrain pour les villes, les maisons, les entreprises et les appareils de demain », soutient LG Electronics, qui ajoute vouloir ainsi « développer son écosystème d’intelligence artificielle ».

Les produits commercialisés par LG incluent notamment des électroménagers, des téléviseurs et des téléphones. « Plus vous utiliserez nos produits, mieux ils évolueront pour répondre à vos besoins précis », prétend LG.

LG affirme que ces installations doivent lui permettre d’obtenir des partenariats de recherche en apprentissage machine, apprentissage profond, données contextuelles et biométrie avec des universités, par exemple avec l’Université de Toronto, ainsi qu’avec des entreprises en démarrage.

La multinationale mentionne avoir des laboratoires de recherche semblables en Corée du Sud, en Inde et en Russie.

Lire aussi :

Un bureau à Toronto pour Element AI

Toronto : pôle d’innovation prometteur, selon un sondage KPMG

Acquisition par la TD en intelligence artificielle

Articles connexes

Hausse des inquiétudes concernant le piratage et le vol d’identité via la biométrie

Une étude réalisée par Capterra portant sur 756 Canadiens a révélé que l'utilisation des données biométriques a augmenté chez les consommateurs depuis le début de la pandémie, créant des inquiétudes quant à la sécurité de leurs données personnelles.

Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Beap est une entreprise basée à Québec qui se spécialise en technologies basées sur l’intelligence artificielle, tandis que Norda Stelo est une entreprise d’ingénierie et de gestion d’actifs aussi basée à Québec.

Accord de distribution entre BrainBox AI et ABB en gestion de bâtiments

Le logiciel d’apprentissage profond de BrainBox AI a été ajouté au portefeuille de systèmes numériques de domotique et de gestion de bâtiments d’ABB.