Des entreprises financières plus exposées aux cryptoactifs

Les entreprises de services financiers intègrent de plus en plus les cryptoactifs, selon le cabinet-conseil KPMG.

Source : da-kuk / Getty

KPMG affirme que « 2021 a été l’année de l’adoption institutionnelle des cryptoactifs », tandis que « 2022 s’annonce comme l’année de l’adoption généralisée des cryptoactifs par les entreprises de services financiers ».

« Les actifs cryptographiques sont devenus une catégorie d’actifs de rechange investissables » du point de vue des investisseurs institutionnels et « les entreprises de services financiers intègrent aussi des services liés aux cryptoactifs », par exemple de conformité, dit KPMG.

Sur la base d’un sondage qu’il a réalisé lui-même au Canada à l’automne 2021, KPMG mentionne que quatre entreprises de services financiers interrogées sur dix proposent des services liés aux cryptoactifs et que trois investisseurs institutionnels interrogés sur dix ont une exposition directe ou indirecte à des cryptoactifs.

De plus, KPMG ajoute observer désormais « une vague régulière d’intérêt institutionnel » dans le domaine des cryptoactifs, qui intéressent depuis leurs débuts des investisseurs individuels, par exemple de la part d’assureurs, de fonds de retraites et de fonds spéculatifs qui s’y exposent directement ou indirectement.

Selon KPMG, « les investisseurs institutionnels augmentent de plus en plus leur exposition aux cryptoactifs afin de diversifier davantage leurs portefeuilles ».

Lire aussi :

Signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs en hausse

Fraudes liées aux cryptoactifs pointées par les ACVM

Cryptomonnaies : du sable dans l’engrenage de chaînes de blocs

Articles connexes

La CDPQ investit 75 M$ US dans l’américaine CleverTap

CleverTap, une entreprise de Mountain View en Californie qui propose des logiciels-services (SaaS) pour l’engagement et la fidélisation de la clientèle a signé des ententes d’une valeur de 105 M$ US dans le cadre d’une ronde de financement de série D menée par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) qui s’est engagée à investir 75 M$ US.

Les détaillants canadiens disposent désormais d’une plate-forme unique pour accéder à des données à jour

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) lançait hier le Tableau de bord du secteur du détail, une initiative développée par KPMG Canada conçue pour permettre aux détaillants canadiens d'accéder à un assortiment d'informations sur plusieurs secteurs, régions et périodes de vente au détail, dans les deux langues officielles.

Telus investit 10 M$ de plus le déploiement du réseau PureFibre au Québec

Telus annonçait récemment un investissement privé de 10 millions de dollars pour son infrastructure de réseau dans la région de Chaudière-Appalaches. L’investissement permettra le le déploiement de son réseau PureFibre dans 10 communautés des MRC de Beauce-Sartigan, Bellechasse, Lotbinière, Montmagny et Nouvelle-Beauce. 

À quoi bon investir dans la technologie numérique si les employés ne peuvent la rendre utile ?

Une étude récente indique qu'un leader technologique canadien sur quatre pense que son utilisation des outils numériques et de la technologie n'a que peu ou pas d'effet sur la création d'une véritable valeur commerciale.

Lancement du Concours canadien d’innovation technologique de KPMG

Cette année encore, KPMG se lance à la recherche du meilleur entrepreneur canadien en technologie et invite les entreprises en démarrage à se disputer le titre d'innovateur technologique de l'année au pays et avoir l'occasion de compétitionner contre leurs pairs à l'échelle mondiale.