Des entreprises s’attendent à de l’aide de l’État pour investir dans des technologies propres


Dominique Lemoine - 03/03/2022

Neuf dirigeants sur dix de moyennes entreprises du Canada ayant répondu à un sondage produit par KPMG se disent préoccupés par les répercussions du conflit en Europe sur l’économie, l’industrie et les entreprises.Financement

Selon KPMG, les préoccupations des 508 répondants concernent notamment la hausse des prix des produits de base et la réduction des approvisionnements, ainsi que l’augmentation des « goulots d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement ».

De plus, « 82 % [des répondants] croient que leur industrie aura besoin de l’appui du gouvernement pour investir dans les technologies émergentes et propres » ou dites « de rupture ».

Les attentes des entreprises répondantes incluent des incitatifs fiscaux et crédits d’impôt à l’investissement pour les sources d’énergie et technologies « propres ».

Plus de détails à venir…

Lire aussi :

L’Europe stimule aussi sa propre production locale de semi-conducteurs

Enjeux d’externalisation avec la situation en Europe

Le financement public de la R et D des entreprises d’ici doit-il profiter à tout le monde?




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,