Tecsys annonce une nouvelle solution de gestion du commerce électronique 

Tecsys Inc., une entreprise québécoise du domaine de la gestion de la chaîne d’approvisionnement et du commerce omnicanal annonçait il y a quelques jours une nouvelle solution d’exécution du commerce électronique de type « entrepôt dans un entrepôt ». Elle permet aux détaillants et aux marques de réaliser une exécution parfaite du commerce électronique tout en laissant intacts les modèles existants de gros et de distribution ainsi que les anciens systèmes, précise la société.

Le modèle de l’entrepôt dans un entrepôt permet aux détaillants de répondre à l’évolution rapide des demandes des clients et à améliorer les processus d’exécution des commandes en ligne en continuant à exploiter les centres et les infrastructures d’exécution existants. Cette stratégie permet d’utiliser plus efficacement l’espace et les ressources car elle divise les zones de stockage dédiées à l’exécution des commandes en ligne destinées aux commandes de type colis des zones conçues pour stocker les palettes pour le prélèvement de caisses, explique Tecsys,

« Nous sommes ravis d’officialiser notre modèle éprouvé d’entrepôt dans un entrepôt pour l’exécution du commerce électronique qui facilite la gestion de l’exécution des commandes en ligne et de vente directe au consommateur », a déclaré Guy Courtin, vice-président de l’industrie et des technologies avancées chez Tecsys. « Il existe des différences fondamentales entre les processus d’exécution des commandes requis pour soutenir les entrepôts plus importants, axés sur la vente en gros, et ceux conçus pour optimiser le prélèvement et l’emballage des commandes en ligne. Omn WMS est parfaitement adapté pour aider à réduire les erreurs et améliorer l’efficacité opérationnelle à travers ce processus. »

Tecsys est un fournisseur mondial de solutions infonuagiques de chaîne d’approvisionnement ayant son siège social à Montréal. La société dessert les secteurs de la santé, de la distribution et du commerce convergent, et couvre de multiples marchés complexes, réglementés et à fort volume.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Aptum acquiert la montréalaise CloudOps

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum a considérablement augmenté son offre de produits ainsi que ses effectifs, avec l'annonce de l'acquisition de CloudOps, une société de Montréal spécialisée dans les plateformes infonuagique natives open source, la réseautique et le développement & exploitation.

OVHcloud lance des serveurs « bare metal » payables à l’utilisation, compatibles avec le nuage public

La société française d’infonuagique OVHcloud lançait hier son nouveau...

Intégration certifiée de Workday et Tecsys

Tecsys Inc., une entreprise montréalaise du domaine des logiciels de gestion de la chaîne d'approvisionnement et du commerce omnicanal, vient d’obtenir le statut d'intégration certifiée de Workday. Cela permettra Tecsys de fournir à ses clients une intégration transparente qui relie Supply Chain Management (SCM) for Healthcare de Workday à son propre système Elite Healthcare Warehouse Management System (WMS).

Dépenser pour l’essentiel, et pas seulement pour la technologie, est vital pour la sécurité infonuagique

Les RSSI savent depuis des années que l'argent seul n'achète pas la sécurité dans les environnements sur site. La leçon est la même dans le nuage, selon un nouveau rapport.

Une étude d’Aptum explore la meilleure façon de lutter contre les coûts imprévus de l’infonuagique

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum publiait la semaine dernière la troisième partie de son étude annuelle sur l'impact de l’infonuagique 2022, le principal point à retenir étant que l’infonuagique a entraîné des coûts plus élevés que prévu pour 73 % des décideurs informatiques interrogés.