Début des consultations sur l’utilisation de mmWave pour la 5G

Le gouvernement du Canada demande aux Canadiens leur opinion sur une politique et un cadre d’octroi de licences pour une classe de signaux sans fil à haute fréquence appelés ondes millimétriques (mmWave), un élément fondamental pour tirer le plein potentiel des services cellulaires 5G.

5G
Image : Getty

Un cadre de travail est nécessaire avant la vente de licences pour ce spectre sans fil. Le Canada a choisi le mmWave pour la prise en charge de la 5G dans une décision publiée en juin 2019.

Au Canada, la 5G mmWave comporte trois bandes de fréquences : 26, 28 et 38 GHz. On les appelle mmWave parce que leurs longueurs d’onde sont inférieures au centimètre.

Présentement, une poignée de services fonctionnent sur ces bandes, principalement des services fixes par satellite et des services de recherche spatiale. Il n’y a actuellement aucune station terrestre autorisée dans les bandes 26 et 38 GHz et il existe 37 stations terrestres sous licence dans la bande 28 GHz.

Certains services fixes par satellite fonctionnent sur des licences obtenues en 2017, ce qui leur donne accès à certaines bandes pendant au moins 10 ans. Les documents de consultation indiquent que la date d’expiration correspond aux enchères du spectre, et Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) déterminera s’il leur permettra de les renouveler.

Une fois déverrouillés pour la 5G, les services sur mmWave sont capables d’atteindre une bande passante de l’ordre du gigabit, beaucoup plus élevée que même les services 5G actuels sur la bande médiane sur le spectre 3,5 GHz. Ces services conserveront des caractéristiques de faible latence, et la bande passante plus élevée profitera non seulement aux services grand public, mais également aux applications industrielles telles que les services fixes sans fil, l’agriculture, la fabrication, les soins de santé, etc. Au moment où mmWave sera déployé, la 5G sera améliorée avec des capacités telles que les communications massives de machine à machine et le découpage du réseau.

En plus des services au sol, ISDE a indiqué que les satellites peuvent également utiliser la bande mmWave pour fournir de meilleurs services. Malgré la croissance du réseau de fibres optiques au Canada, les satellites demeurent un élément essentiel pour desservir certaines régions rurales et éloignées où les lignes terrestres ne sont pas possibles.

Un problème, cependant, est la portée et la pénétration. Les signaux radio à haute fréquence ont du mal à pénétrer les objets solides. Ils ont également besoin de plus de tours plus proches de l’appareil final pour atteindre des performances optimales. C’est pourquoi les services 5G ont besoin de fréquences sur toutes les gammes pour être viables : la bande basse pour la portée et la couverture, bande médiane pour un mélange de capacité et de couverture, et la bande mmWave pour un débit et une capacité élevés.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur le site IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Bell annonce son service 5G+ sur la bande médiane

Huawei et ZTE bannis des réseaux 5G/4G au Canada

Service infonuagique de suivi de la performance des réseaux 5G par Exfo via Red Hat

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois.

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à tli@itwc.ca.

Articles connexes

Les plus grands opérateurs de télécommunications du Canada se classent en tête de la portée 5G, selon un rapport d’Opensignal

Les trois grands opérateurs de télécommunications du Canada, Bell, Rogers et Telus, excellent au niveau la portée 5G, selon un rapport d'Opensignal qui a mesuré les performances des réseaux 5G de 144 opérateurs dans le monde. Les trois opérateurs nationaux se sont classés parmi les plus performants dans la catégorie de portée 5G lors des 5G Global Mobile Network Experience Awards 2022 d'Opensignal. 

Bell annonce son service 5G+ sur la bande médiane

Bell est sur le point d'activer son réseau 5G fourni sur la bande médiane de 3 500 MHz, a annoncé la société le 15 juin.

Collaboration entre Exfo et Intel pour la détection des défauts dans les infrastructures

Exfo, une entreprise développant des solutions de test, de monitoring et d'analytique pour l'industrie des communications, annonce aujourd'hui le lancement d'une solution pour aider les opérateurs de réseaux 5G à détecter et à corréler les problèmes de dégradation du service. 

Le coût des services mobiles au Canada diminue, indique le CRTC

L'utilisation des données mobiles au Canada augmente alors que les prix continuent de baisser, a indiqué le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans un nouveau rapport compilé à l'aide de données recueillies dans le cadre de l'enquête trimestrielle CRTC-Statistique Canada, de l'enquête annuelle du CRTC sur les installations et de l'enquête annuelle du CRTC sur la tarification.

Entente de partage du spectre sans fil entre Globalive et Telus

Globalive a signé un accord de partage de réseau et de spectre avec Telus dans le but de mieux se positionner en tant qu'acheteur de Freedom Mobile, dont la cession constitue le principal obstacle aux efforts de Rogers pour acquérir Shaw.