Début des consultations sur l’utilisation de mmWave pour la 5G


Tom Li - 20/06/2022

Le gouvernement du Canada demande aux Canadiens leur opinion sur une politique et un cadre d’octroi de licences pour une classe de signaux sans fil à haute fréquence appelés ondes millimétriques (mmWave), un élément fondamental pour tirer le plein potentiel des services cellulaires 5G.

5G

Image : Getty

Un cadre de travail est nécessaire avant la vente de licences pour ce spectre sans fil. Le Canada a choisi le mmWave pour la prise en charge de la 5G dans une décision publiée en juin 2019.

Au Canada, la 5G mmWave comporte trois bandes de fréquences : 26, 28 et 38 GHz. On les appelle mmWave parce que leurs longueurs d’onde sont inférieures au centimètre.

Présentement, une poignée de services fonctionnent sur ces bandes, principalement des services fixes par satellite et des services de recherche spatiale. Il n’y a actuellement aucune station terrestre autorisée dans les bandes 26 et 38 GHz et il existe 37 stations terrestres sous licence dans la bande 28 GHz.

Certains services fixes par satellite fonctionnent sur des licences obtenues en 2017, ce qui leur donne accès à certaines bandes pendant au moins 10 ans. Les documents de consultation indiquent que la date d’expiration correspond aux enchères du spectre, et Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) déterminera s’il leur permettra de les renouveler.

Une fois déverrouillés pour la 5G, les services sur mmWave sont capables d’atteindre une bande passante de l’ordre du gigabit, beaucoup plus élevée que même les services 5G actuels sur la bande médiane sur le spectre 3,5 GHz. Ces services conserveront des caractéristiques de faible latence, et la bande passante plus élevée profitera non seulement aux services grand public, mais également aux applications industrielles telles que les services fixes sans fil, l’agriculture, la fabrication, les soins de santé, etc. Au moment où mmWave sera déployé, la 5G sera améliorée avec des capacités telles que les communications massives de machine à machine et le découpage du réseau.

En plus des services au sol, ISDE a indiqué que les satellites peuvent également utiliser la bande mmWave pour fournir de meilleurs services. Malgré la croissance du réseau de fibres optiques au Canada, les satellites demeurent un élément essentiel pour desservir certaines régions rurales et éloignées où les lignes terrestres ne sont pas possibles.

Un problème, cependant, est la portée et la pénétration. Les signaux radio à haute fréquence ont du mal à pénétrer les objets solides. Ils ont également besoin de plus de tours plus proches de l’appareil final pour atteindre des performances optimales. C’est pourquoi les services 5G ont besoin de fréquences sur toutes les gammes pour être viables : la bande basse pour la portée et la couverture, bande médiane pour un mélange de capacité et de couverture, et la bande mmWave pour un débit et une capacité élevés.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur le site IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Bell annonce son service 5G+ sur la bande médiane

Huawei et ZTE bannis des réseaux 5G/4G au Canada

Service infonuagique de suivi de la performance des réseaux 5G par Exfo via Red Hat

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois.




Tags: , , , ,