Centres de transition vers la 5G à Montréal et Québec

Deux sites de matériel, ressources et infrastructures de technologie 5G ouvriront à Montréal et à Québec à l’automne 2018, selon le partenariat Encqor.

5G
Image : Getty

Encqor, un partenariat public-privé de recherche sur les services en nuage pour le corridor Québec-Ontario qui regroupe les entreprises Ericsson, Ciena, Thales, IBM et CGI, affirme que dans le cadre de son « initiative 5G » un premier site sera ouvert au Centech de l’École de technologie supérieure (ÉTS) à Montréal, et qu’un deuxième site sera ouvert au centre de recherche et de technologies de Thales qui est situé dans le Parc technologique de Québec.

Selon Encqor, les ressources et les infrastructures 5G qui seront rendues disponibles dans ces centres de recherche, notamment à des petites et moyennes entreprises pour expérimenter des produits liés à l’information et à la communication, permettront « d’établir les bases d’une plateforme précommerciale de réseaux de cinquième génération de technologie sans fil ».

Un objectif du projet Encqor serait d’établir au cours des quatre prochaines années un « corridor précommercial de télécommunication numérique sans fil 5G » entre le Québec et l’Ontario.

Encqor soutient que cette prochaine génération de communication numérique est « la clé pour déverrouiller le potentiel des villes intelligentes, des réseaux électriques intelligents, de la santé en ligne, de l’éducation en ligne, des véhicules autonomes et connectés, du divertissement et des médias sur demande, ou encore, de l’internet des objets ». Les secteurs concernés incluent aussi la technologie financière et la cybersécurité, ajoute Encqor.

Le projet Encqor implique le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (Cefrio) et l’organisme Prompt, qui appuie des partenariats de recherche et développement entre des entreprises et le milieu scientifique.

Lire aussi :

Des enchères fédérales du spectre 5G en 2020

Partenariat public-privé en technologies sans fil 5G

Premiers tests pour le partenariat Vidéotron, Ericsson, ÉTS et QI

Articles connexes

CGI prévoit racheter près d’un million d’actions détenues par la CDPQ

CGI annonce en ce début de semaine son intention de conclure une entente privée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en vue du rachat aux fins d'annulation de 938 914 de ses actions subalternes avec droit de vote classe A détenues par la CDPQ, au prix de 106,51 $ par action. Cela représente un escompte par rapport au cours de clôture du 29 juillet 2022 des actions classe A en vigueur à la Bourse de Toronto (TSX).

Le vent dans les voiles pour CGI

La montréalaise CGI, une importante firme de services-conseils en technologies de l’information (TI) fondée en 1976, annonce aujourd’hui les résultats de son troisième trimestre. La société rapporte donc des profits de plus de 364 M$ durant la période.

CGI acquiert plus de 90 % du capital d’Umanis

CGI inc. et Umanis SA annoncent que dans le cadre d’une offre publique d'achat simplifiée, CGI France a acquis près de 2,5 millions actions d'Umanis, détenant dorénavant un total de 16 983 876 actions représentant 91,54 % du capital et au moins 91,42 % des droits de vote de la société.

Certification UiPath Service Network pour CGI

CGI vient de décrocher la certification UiPath Service Network (USN) pour ses capacités avancées d'automatisation robotique des processus, confirmant sa position de en tant que leader mondial d'intégration de systèmes d'automatisation intelligente. 

Début des consultations sur l’utilisation de mmWave pour la 5G

Le gouvernement du Canada demande aux Canadiens leur opinion sur une politique et un cadre d'octroi de licences pour une classe de signaux sans fil à haute fréquence appelés ondes millimétriques (mmWave), un élément fondamental pour tirer le plein potentiel des services cellulaires 5G.