Crédit en ligne : un prêteur se compare à Uber et Airbnb


Fanny Bourel - 07/01/2016

Lendful, qui fournit du crédit en ligne, aurait reçu 15 millions de dollars d’investissement de la part de la Banque Alterna, basée en Ontario.Lendful, Alterna Bank

Créée il y a moins d’un an à Vancouver, Lendful ambitionnerait de bouleverser le marché du crédit, à son avis à l’instar d’Airbnb et Uber dans leurs industries respectives.

Grâce à cette opération de financement, la jeune pousse prévoit gagner en réputation et ainsi inspirer davantage confiance aux consommateurs, mais aussi offrir des taux plus concurrentiels à ces derniers.

L’ensemble du processus d’octroi des prêts s’effectue en ligne. Les demandes seraient évaluées en quelques minutes. L’algorithme de Lendful analyserait « instantanément » les données de la personne, y compris ses profils sur les réseaux sociaux, pour déterminer son niveau de risque et lui proposer un taux d’intérêt fixe. Une fois l’offre acceptée par l’emprunteur, il pourrait recevoir la somme en 24 heures.

Ces prêts, d’un montant maximal de 35 000 dollars, seraient réservés aux résidents de l’Ontario, de l’Alberta et la Colombie-Britannique disposant d’une cote de crédit supérieure à 650.

Lendful affirme avoir reçu des demandes de crédit pour un total de 20 millions de dollars depuis l’approbation de son premier emprunt en septembre dernier.

« Pourquoi est-ce si difficile et long d’obtenir un crédit? À une époque où les gens transigent plus que jamais en ligne, ne devrait-il pas être plus facile pour les Canadiens responsables d’avoir un prêt? », s’interrogeait Alex Benjamin, PDG et cofondateur de Lendflul, dans un article de Techvibes, publié en avril.

Lire aussi:

Google et TPG investissent 258 M$ US dans Uber

L’industrie du taxi réplique avec la technologie

Carte de crédit: Rogers obtient une autorisation réglementaire




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,