Les diffuseurs en ligne visés par un projet de loi fédéral

Le gouvernement fédéral a déposé un projet de loi mis à jour par rapport à des travaux parlementaires de juin 2021 pour « obliger » les diffuseurs en ligne à « payer leur juste part » pour soutenir les créateurs et les producteurs d’ici.Télévision, télé, tv

Selon Patrimoine Canada, la Loi sur la diffusion continue en ligne visée avec le projet de loi C-11 « obligerait les diffuseurs en ligne à davantage appuyer » les créateurs de musique, séries et films.

Avec ce projet de loi, le fédéral dit vouloir « appliquer aux diffuseurs en ligne des règles et obligations similaires à celles des diffuseurs traditionnels » en matière de financement des créations et d’accès.

« La diffusion en continu a changé la façon dont nous créons, découvrons et consommons du contenu, et il est temps de mettre notre système à jour pour qu’il reflète cela », affirme Patrimoine Canada. La Loi sur la diffusion continue en ligne mettrait à jour la Loi sur la radiodiffusion en y soumettant les diffuseurs en ligne.

Patrimoine Canada ajoute que « les diffuseurs en ligne qui présentent du contenu audio et audiovisuel sur Internet sont [actuellement] exemptés de la plupart des règlements » et que des « médias sociaux font de la diffusion continue ».

Pour ne pas « dicter » le contenu diffusé et consommé, mentionne Patrimoine Canada, le CRTC « ne pourrait pas imposer des algorithmes ou des codes sources précis », seulement des « résultats à atteindre et non la façon de le faire ».

« Seuls les gestionnaires de plateformes auront de nouvelles responsabilités », surveillées par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications (CRTC), en tant qu’organisme de réglementation, selon Patrimoine Canada.

La protection des renseignements commerciaux sensibles de parties intéressées recueillis par le CRTC dans le cadre de ses procédures et sanctions, inspirées de ses pouvoirs de contrainte en matière de pourriels, serait garantie par la loi.

Lire aussi :

Révision des lois sur la communication et la diffusion de contenu

Suggestions du CRTC pour un marché intérieur du contenu en ligne

Métadonnées pour la découvrabilité et la rémunération de la culture

Articles connexes

Loi fédérale pour obliger les géants de la technologie à payer pour les nouvelles

Le gouvernement fédéral du Canada a présenté mardi une loi pour obliger les géants de la technologie à payer pour les nouvelles produites par des entreprises de presse qu’ils utilisent sur leurs différentes plateformes.

Le CRTC accepte de laisser Rogers acheter les services de diffusion de Shaw

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a accepté de laisser Rogers acheter les services de diffusion de Shaw, sous certaines conditions et modifications.

Pressions pour moins de réglementation pour les fournisseurs de télécoms

Le cadre réglementaire des télécommunications et de l’Internet au Canada est trop contraignant, murmure l’Institut économique de Montréal.

TekSavvy veut une enquête sur le président du CRTC, Ian Scott

Le fournisseur canadien indépendant de services Internet TekSavvy demande une enquête sur Ian Scott, président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Une personne sur quatre dans le métavers au moins une heure par jour d’ici 2026

Gartner prédit que 25 % des gens passeront une heure par jour dans le métavers d’ici 2026 pour travailler, magasiner, étudier, socialiser ou se divertir.