Canada : économie de ressources naturelles ou de technologies?


Dominique Lemoine - 05/08/2015

Les exportations de services d’informatique, d’information et de télécommunications arrivent en quatrième position au Canada.Illustration du concept d'infrastructure service

Le Conference Board affirme que les exportations de ces services technologiques ne sont précédés, au classement des services les plus exportés par le Canada, que par les exportations de services financiers, d’assurance et de gestion, qui arrivent respectivement du premier au troisième rang.

Par rapport aux secteurs des ressources naturelles et de la fabrication, « bien qu’ils passent souvent inaperçus, certains des échanges commerciaux ayant récemment connu la plus forte croissance au Canada sont le fait des industries productrices de services », soutient le Conference Board dans un rapport.

Le Conference Board laisse entendre que le secteur des services profiterait des déclins des secteurs des ressources naturelles et de la fabrication pour croître en pourcentage et s’imposer comme moteur de l’économie du Canada, avec désormais une part de 80 % de la main-d’œuvre.

Au total, le secteur des services serait désormais responsable de 44 % des exportations du Canada. « Les services ajoutent de la valeur aux biens, les producteurs vendant des idées », souligne le Conference Board, comme distinction entre les services et les ressources naturelles.

De plus, un autre avantage des services et de leurs exportations, par opposition aux biens et aux ressources, serait de ne pas être autant vulnérables aux ralentissements économiques et fluctuations des prix des produits de base.

Lire aussi :

OSF Global Services réalise un mandat pour Burton

Cogeco Câble fusionne deux filiales de données pour les entreprises

CGI reçoit un mandat de gestion de services informatiques




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+