Botler : l’intelligence artificielle au service des immigrants


Fanny Bourel - 13/02/2017

Environ six mois après son démarrage, la jeune pousse montréalaise Botler se relance en faisant évoluer sa plateforme d’aide aux immigrants basée sur l’IA.Botler, Nonimo Technologies

Au départ, Botler prévoyait se servir de l’intelligence artificielle (IA) pour trouver les réponses aux questions des personnes souhaitant immigrer au Canada.

Aujourd’hui, Botler mise toujours sur l’IA mais se concentre aussi sur le programme de l’expérience québécoise. Ce dernier sélectionne en accéléré des travailleurs qualifiés afin qu’ils obtiennent un Certificat de sélection du Québec et, au final, la résidence permanente.

L’objectif serait d’informer les immigrants, mais aussi de les renseigner sur leur éligibilité au programme et de les guider dans leur processus d’application.

« Notre outil réplique la démarche de prise de décision que suivrait une personne humaine à partir des données fournies par les candidats à l’immigration pour leur indiquer s’ils sont éligibles ou pas », explique Amir Morajev, le PDG de l’entreprise.

Ce jeune entrepreneur, originaire d’Iran, a créé sa plateforme pour répondre aux problèmes qu’il a lui même rencontrés durant son processus d’immigration au Québec. Il s’est spécialisé en apprentissage-machine lors de sa maîtrise en ingénierie à l’Université Concordia.

Depuis le 8 février, 600 personnes auraient utilisé la plateforme Botler.

Lire aussi :

Une plateforme pour les aspirants Canadiens

Du soutien bénévole pour des immigrants qualifiés chez SAP à Montréal

Portrait de la diplomation en TI des immigrants et non-immigrants au Québec




Tags: , , , , , , , , , , ,