Vie privée : lignes directrices pour les élections fédérales à venir

Les partis politiques aussi devraient devoir obtenir un consentement pour la collecte, l’utilisation et la communication de renseignements personnels.

politique, données
Image : Getty

Selon Élections Canada, les lignes directrices, sans force de loi, préparées par le Commissaire à la protection de la vie privée du Canada et par le Directeur général des élections, incluent par exemple qu’un parti « ne devrait pas considérer le fait qu’une personne “aime” une de ses publications sur les médias sociaux comme un consentement à ce que son nom soit ajouté à la base de données du parti ».

De manière similaire, « les renseignements recueillis pour une pétition ou pour une cause précise ne devraient pas être utilisés de nouveau pour un message politique général ».

De plus, les partis politiques devraient indiquer « clairement comment les renseignements personnels seront utilisés », ainsi que « fournir aux personnes l’accès à leurs renseignements et leur permettre de les corriger ».

« Les partis politiques recueillent de grandes quantités de données sur les électeurs », a ajouté le commissaire, Daniel Therrien, par voie de communiqué.

Le commissaire aurait demandé que les partis politiques soient assujettis à une loi et qu’un tiers indépendant dispose du pouvoir de vérifier leur conformité.

Lire aussi :

Gestion des données personnelles détenues par les partis politiques

Aperçu des technologies de campagne électorale accessibles en 2018

Google se défend face aux attaques de Trump

Articles connexes

Le rôle essentiel d’un responsable de la protection de la vie privée

Toute entreprise qui traite des informations personnelles ou confidentielles doit nommer un responsable de la protection de la vie privée pour superviser les obligations de conformité et protéger les intérêts des personnes concernées.

Philippe Dufresne nommé commissaire à la protection de la vie privée du Canada

Philippe Dufresne, un ancien légiste et conseiller parlementaire de la Chambre des communes, sera le prochain commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

Bris de la confidentialité de renseignements personnels de candidats à Québec

Des documents et des fichiers du gouvernement du Québec contenant des renseignements personnels au sujet de 31 540 personnes ont été trouvés sur des supports informatiques externes au domicile d’un employé de la fonction publique.

Le cheval de Troie Gh0stCringe requiert des interventions

Les administrateurs de bases de données sont invités à renforcer leur sécurité informatique contre un logiciel de type cheval de Troie nommé Gh0stCringe.

Google travaille sur des publicités moins intrusives

Google lance une initiative sur plusieurs années pour introduire des options publicitaires plus respectueuses de la confidentialité et de la vie privée.