Sécurité : le nombre d’incidents motive à renforcer ses défenses

La question de la sécurité informatique préoccupe des entreprises qui n’agissent toutefois pas encore toujours de façon proactive pour y remédier.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

« Les organisations tendent encore à aborder la cybersécurité comme un élément auquel elles doivent se conformer, et non comme un avantage concurrentiel. Résultat, elles font le minimum », a indiqué Marcus Lecuyer, vice-président de l’entreprise de sécurité informatique RSA, en marge d’un forum Dell EMC tenu à Montréal la semaine dernière. RSA fait partie du groupe Dell Technologies, né de la récente fusion entre le fabricant informatique Dell et de la multinationale du stockage de données EMC.

Plutôt cette année, RSA a demandé, pour la deuxième fois consécutive, à environ 800 représentants d’organisations d’évaluer leur degré de maturité en termes de cybersécurité. Les trois-quarts d’entre eux ont déclaré être significativement exposés à des risques en matière de sécurité informatique. Seuls 23 % des répondants nord-américains ont estimé que leur entreprise avait un degré évolué ou avancé de maturité. Sans surprise, les plus mûres sont celles qui ont enregistré le plus d’incidents au cours de la dernière année.

Selon Marcus Lecuyer, les organisations au Canada qui sont les mieux préparées à affronter les menaces qui pèsent sur la sécurité de leurs technologies de l’information (TI) sont les banques et les entreprises du secteur des télécommunications.

Au sein des entreprises, le problème ne situe pas forcément tant du côté des équipes chargées des TI, mais plutôt de celui des dirigeants. « Les conseils d’administration comprennent parfois mal ces enjeux ou peinent à en avoir pleinement conscience, analyse-t-il. Le défi pour les départements techniques est de mieux communiquer avec les administrateurs pour remédier au décalage qui existe entre les deux côtés. »

Lire aussi:

Canada et Québec à la traîne en matière de transformation numérique?

Sécurité : les incidents internes plus fréquents que les attaques externes

Sécurité chez Bombardier : identification des menaces et réaction aux alertes

Articles connexes

Dell va supprimer 6650 emplois alors que le marché des PC fait face à un déclin sans précédent

Dell supprimera 6650 emplois, soit environ 5 % de ses effectifs, alors qu'elle fait face à la chute de la demande de PC et à l'incertitude économique, a annoncé la société dans un dossier réglementaire auquel le site d'information Bloomberg a eu accès.

Dell lance une nouvelle tablette XPS 2-en-1

Dell ajoute l’ordinateur tablette XPS 13 2-en-1 à sa gamme XPS haut de gamme.

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

La satisfaction à l’égard des banques et de leurs applications de cartes de crédit en baisse

Une série d'études menées par JD Power auprès d'utilisateurs d'applications mobiles et en ligne de banques et de cartes de crédit au Canada a révélé qu'une combinaison d'un stress financier accru de la part des consommateurs et d'un manque de personnalisation des canaux numériques a entraîné une diminution année après année du nombre de clients et de leur satisfaction dans la plupart des canaux numériques évalués.