Ottawa veut surveiller l’utilisation du spectre

Le gouvernement fédéral dit inaugurer « un laboratoire de recherche qui exploite les mégadonnées pour surveiller l’utilisation du spectre » sans fil.Illustration du concept de réseau de télécommunications

Le gouvernement fédéral affirme « mettre à l’essai de nouvelles méthodes de gestion du spectre sans fil » pour pouvoir « utiliser plus judicieusement le spectre sans fil », qu’il définit comme étant « les ondes radioélectriques qui servent à la télédiffusion et à la radiodiffusion, ainsi qu’aux services téléphoniques et de transmission de données pour téléphones ».

Selon le gouvernement fédéral, des possibilités « inutilisées » et des « capacités excédentaires » d’exploitation de ces ondes radioélectriques, en tant que ressources limitées qui sont mobilisées par un trafic de données croissant sur les réseaux sans fil (téléphones multifonctions, Internet des objets, etc.), pourraient être identifiées grâce aux recherches qui seront réalisées dans ce laboratoire « de visualisation ».

« Ce laboratoire recueille et analyse des quantités considérables de données sur le spectre sans fil, une ressource publique réglementée par le gouvernement », précise le gouvernement. Ce « centre d’analyse de mégadonnées » et « laboratoire en communications sans fil » est situé au Centre de recherche sur les communications à Ottawa.

Lire aussi :

Manitoba Telecom : Bell obtient le feu vert

Québecor Média obtient quatre licences du spectre SSFE-3

TELUS mise sur la technologie large bande

Articles connexes

Une enquête de Gartner révèle des lacunes dans le processus d’achat de technologie du gouvernement

Selon une récente enquête de Gartner, le secteur public a le cycle d'achat le plus long pour les achats de technologie : 22 mois en moyenne.

L’Internet des objets générera 1100 pétaoctets de données globalement d’ici 2027

Une nouvelle étude de Juniper Research a révélé que la quantité mondiale de données générées par les connexions de l’Internet des objets (IdO) en itinérance passera de 86 pétaoctets en 2022 à 1100 pétaoctets d'ici 2027. Cela représente suffisamment de données pour diffuser 165 millions d'heures de vidéo 4K à partir de plateformes telles que Netflix.

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Début des consultations sur l’utilisation de mmWave pour la 5G

Le gouvernement du Canada demande aux Canadiens leur opinion sur une politique et un cadre d'octroi de licences pour une classe de signaux sans fil à haute fréquence appelés ondes millimétriques (mmWave), un élément fondamental pour tirer le plein potentiel des services cellulaires 5G.