Mandat pour Menya Solutions auprès de l’Agence spatiale canadienne


Fanny Bourel - 27/11/2018

L’Agence spatiale canadienne travaillera avec l’entreprise québécoise Menya Solutions, qui se spécialise en développement de logiciels.Menya Solutions

ITBusiness rapporte qu’un objectif sera d’intégrer de l’intelligence artificielle (IA) aux robots de l’Agence spatiale canadienne (ASC). Plus précisément, de rendre les bras robotisés Canadarm2 et Dextre capables d’accomplir des tâches de manière automatisée.

« Destinés à être placés à des distances de plus en plus lointaines, les robots de l’espace du futur devront travailler sans aide humaine, comptant sur l’intelligence artificielle pour prendre des décisions », a indiqué l’ASC, par communiqué, pour expliquer son recours à l’intelligence artificielle.

Selon l’ASC, le Canadarm2 doit être en mesure d’accomplir des tâches sans intervention humaine à partir de 2020. L’ASC est restée plus vague concernant le moment où Dextre sera équipé d’intelligence artificielle.

Basée à Sherbrooke, Menya se spécialise dans le développement de logiciels qui intègrent l’intelligence artificielle. Un de ses produits de prise de décisions par des drones est présentement utilisé par la Marine royale canadienne.

Pour rendre ses robots « intelligents », l’ASC prévoit aussi collaborer avec l’entreprise MDA, un fabricant de satellites et de robots.

Lire l’article au complet sur le site d’ITBusiness, une publication sœur de Direction informatique (en anglais)

Lire aussi :

Contrat de l’Agence spatiale pour des systèmes robotisés

Un système de métrologie canadien dans une mission spatiale japonaise

Contrat de 1,7 M$ lié à l’entretien de la Station spatiale internationale




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,