Mandat de télépathologie pour l’Est du Québec


Dominique Lemoine - 08/11/2017

La plateforme de visioconférence Reacts de l’entreprise Technologies innovatrices d’imagerie sera utilisée par le CHU de Québec-Université Laval.Reacts, TII, CHU

Technologies innovatrices d’imagerie (TII), une entreprise de Montréal qui se spécialise en multimédia et développement de logiciels, précise que sa plateforme a été choisie par le Centre de coordination en télésanté (CCT) du CHU de Québec-Université Laval dans le cadre d’un « volet macroscopie extemporané de son service de télépathologie » qui implique « l’évaluation à distance de la macroscopie » en « remplacement de codecs de visioconférence conventionnels ».

Selon TII, le programme inclurait dès 2018 de l’assistance en diagnostic pour les 21 établissements de médecine de l’Est du Québec qui font partie du territoire de télémédecine qui est géré par le CCT CHU de Québec-Université Laval dans un contexte de « pénurie de pathologistes en régions ».

« La télépathologie est un champ de la télémédecine qui consiste en la pratique de la pathologie à distance par l’entremise d’un numérisateur de lames, d’un réseau de télécommunication et d’un poste de travail pour le pathologiste consultant. Le recours à cette modalité permet l’examen à distance d’un prélèvement chirurgical, par un pathologiste, en temps réel », explique TII.

La plateforme Reacts inclurait aussi des outils de collaboration interactifs entre chirurgiens, techniciens et pathologistes. Elle aurait été recommandée au CTT, après des tests, par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Lire aussi :

Quatre millions de dollars pour TII

Diagnos exporte de la télémédecine au Mexique

Aperçu du virage numérique en médecine et services sociaux




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.


Google+