Deux chaires de l’Université Laval en intelligence artificielle appliquée à l’assurance

L’Université Laval crée deux chaires de recherche, l’une en analyse de données massives et l’autre en apprentissage automatique, avec la participation financière de la compagnie d’assurances Intact Corporation financière.Université Laval

La Chaire de leadership en enseignement en analyse de données massives pour l’actuariat vise à former les futurs actuaires à l’utilisation de données dans l’industrie de l’assurance.

« Le paradigme des données massives crée des possibilités pour les sociétés d’assurance : une meilleure segmentation des profils clients, une estimation plus précise du coût réel des produits pour une tarification améliorée et un suivi étroit de la satisfaction des clients », a expliqué, par communiqué, Marie-Pier Côté, professeure adjointe à la Faculté des sciences et de génie, ainsi que titulaire de cette nouvelle chaire.

Quant à la Chaire de recherche industrielle CRSNG—Intact sur l’apprentissage automatique en assurance, son objectif est de développer, en collaboration avec Intact, des algorithmes d’apprentissage automatique interprétable afin d’automatiser les opérations d’assurance. Les outils mis au point pourraient aussi profiter à d’autres secteurs, comme celui du diagnostic médical.

Cette chaire repose sur un financement total de 6,5 millions de dollars, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) apportant aussi son appui. Elle a été confiée à François Laviolette, professeur au Département d’informatique et de génie logiciel de l’Université Laval.

La participation financière d’Intact dans la création de ces deux chaires s’élève à deux millions de dollars. Une trentaine d’étudiants de la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval contribueront à l’une ou l’autre des chaires.

Lire aussi :

Neurosciences : financement de 10M$ pour une plateforme de données

Chaire de recherche HEC Montréal en expérience utilisateur

Chaire de recherche en données biomédicales à la TÉLUQ

Articles connexes

Moins d’assureurs offrent une cyber-couverture, et elle est difficile à obtenir

Le rapport annuel sur le statut des rançongiciels publié la semaine dernière par Sophos démontre que les assureurs compliquent la tâche des organisations qui souhaitent obtenir une couverture de cybersécurité.

Partenariat entre Mila et Twitter en apprentissage automatique

Des étudiants et des professeurs de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) collaboreront avec des chercheurs du groupe d’apprentissage automatique Cortex de Twitter en matière d’apprentissage automatique.

Les diffuseurs en ligne visés par un projet de loi fédéral

Le gouvernement fédéral a déposé un projet de loi mis à jour par rapport à des travaux parlementaires de juin 2021 pour « obliger » les diffuseurs en ligne à « payer leur juste part » pour soutenir les créateurs et les producteurs d'ici.

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Beap est une entreprise basée à Québec qui se spécialise en technologies basées sur l’intelligence artificielle, tandis que Norda Stelo est une entreprise d’ingénierie et de gestion d’actifs aussi basée à Québec.

Accord de distribution entre BrainBox AI et ABB en gestion de bâtiments

Le logiciel d’apprentissage profond de BrainBox AI a été ajouté au portefeuille de systèmes numériques de domotique et de gestion de bâtiments d’ABB.