L’évolution de l’IA dans les cinq prochaines années : Eric Schmidt à Collision 2022

Dans le cadre de la conférence Collison 2022 de Toronto, l’ancien PDG de Google, Eric Schmidt, a partagé ses réflexions sur la direction que prend l’intelligence artificielle (IA) et les dangers auxquels elle est confrontée dans le cadre de son développement rapide.

Photo : Tom Li

Il a ouvert la discussion en soulignant l’évolution du paysage de l’IA.

« Si vous regardez la chose la plus importante il y a 10 ans… [c’était] l’imagerie, et en particulier le fait que la vision à travers des choses comme image net et d’autres deviendrait meilleure sur les ordinateurs que pour les humains. »

Schmidt a déclaré qu’il y avait maintenant deux activités principales dans le cycle de l’IA . L’une consiste à comprendre les principes sous-jacents de la cartographie multidimensionnelle des entrées et des sorties. Et l’autre est d’améliorer continuellement les grands modèles de langage.

De plus, à mesure que les IA sont devenues plus puissantes, deux paradigmes émergeants de l’IA font surface. L’un est l’IA multimodale qui peut apprendre en utilisant plusieurs types de données, y compris l’audio, la vidéo, les nombres et les images. Dans le futur, l’IA multimodale pourra résoudre de manière fluide des problèmes impliquant plusieurs types de données variés et fournir des réponses plus riches.

L’autre est la conception générative. Les systèmes de conception générative sont déjà utilisés pour concevoir des composants de machines et convertir du texte en images. L’ingénieur définit un ensemble de critères et le logiciel produit un modèle qui satisfait les fonctions. Il peut réduire les coûts, optimiser la fiabilité et peut parfois produire des solutions entièrement nouvelles et uniques en leur genre. La conception générative dans la génération d’images en est encore à ses balbutiements, mais comme l’ ont démontré DALL·E d’OpenAI et Imagen de Google, les systèmes d’IA peuvent produire avec succès une image basée sur des descriptions obscures. Bientôt, ils pourront faire encore plus, a déclaré Schmidt.

En ce qui concerne les cinq prochaines années, Schmidt pense que les gens auront un « second soi en IA » qui pourra parler et les représenter dans certaines situations, et des assistants IA considérablement améliorés qui peuvent non seulement fournir à l’utilisateur des informations précises, mais également donner des recommandations beaucoup plus approfondies, comme s’il faut voyager dans un pays spécifique et si une personne est bonne ou mauvaise. Mais quelle que soit la façon dont l’IA devient intelligente, Schmidt a souligné certaines limites et dangers qui se cachent dans le domaine de l’IA.

« Si vous parlez aux chercheurs [et leur demandez] Où sont les limites ? Et il y a toujours une limite de technologies », a déclaré Schmidt. « La plupart des gens croient maintenant que ces systèmes ont du mal avec les faits communs ; Ils n’ont pas la notion du temps, ils sont fragiles. ils sont facilement attaqués par des contradictions. Tous ces problèmes doivent être résolus. »

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Cinq jeunes entreprises rencontrées à la conférence Collision 2022

Ottawa injecte 443 M$ dans la stratégie pancanadienne sur l’IA

Un ingénieur de Google AI mis à pied dans la controverse

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à tli@itwc.ca.

Articles connexes

La GRC toujours intéressée par les logiciels de reconnaissance faciale

Malgré les critiques selon lesquelles les logiciels de reconnaissance faciale actuels sont biaisés contre les personnes de couleur, la GRC s'intéresse toujours à la technologie, selon le chef de l'équipe de soutien technique de la GRC.

Les avancées de l’IA au service de l’agriculteur

Lors de l'ouverture le mois dernier de Pace Port Toronto, le cinquième centre mondial de recherche et de co-innovation exploité par Tata Consultancy Services (TCS), K. Ananth Krishnan, directeur de la technologie de l'entreprise, a rappelé un conseil astucieux qu'il avait reçu un jour de son ami et mentor, le regretté Dr Clayton Christensen.

Cisco met le nuage en évidence au Cisco Live

Cisco Live, l'événement phare annuel de Cisco, est présenté en mode hybride cette année, avec 16 000 participants sur place ainsi qu'un public mondial en ligne. Et, à juste titre, l’accent était mis sur le nuage.

Cinq jeunes entreprises rencontrées à la conférence Collision 2022

La conférence Collision 2022 se déroulait en présentiel cette année au Enercare Centre de Toronto, après deux ans en mode virtuel. Avec une salle d’exposition remplie d'exposants, nous avons pris une pause entre les sessions pour découvrir certaines des jeunes entreprises les plus intéressantes.

Ottawa injecte 443 M$ dans la stratégie pancanadienne sur l’IA

Le gouvernement fédéral a annoncé cette semaine un investissement de 443 millions de dollars dans la deuxième phase de la Stratégie pancanadienne sur l'intelligence artificielle.