Les entreprises culturelles plus connectées que celles des autres secteurs


Fanny Bourel - 27/02/2018

En 2016, près de neuf entreprises culturelles sur 10 étaient présentes sur le web, contre 72 % dans les autres secteurs, selon un rapport de l’ISQ.Illustration du concept de branchement à Internet

Selon le rapport sur l’intégration d’internet aux processus d’affaires des entreprises culturelles publié par l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), 79 % des entreprises culturelles avaient leur propre site internet, 78 % d’entre elles étaient présentes sur les réseaux sociaux et 36 % d’entre elles figuraient sur le site d’une autre organisation.

Les entreprises culturelles seraient aussi plus branchées à internet que celles des autres secteurs économiques. Le taux de branchement dans le domaine culturel grimpe à 97 %, contre 90 % dans le reste de l’économie. Chez les petites entreprises comptant entre un et quatre employés, les taux s’élèvent respectivement à 96 % et 86 %. Le quart des entreprises culturelles font du commerce en ligne et 27 % de ces entreprises vendent des produits numériques téléchargeables ou accessibles en ligne.

Les entreprises culturelles sont également plus nombreuses à investir dans les technologies de l’information (TI) que les entreprises des autres secteurs économiques. En 2015, 44 % des entreprises culturelles ont réalisé des dépenses en acquisition ou en développement de technologies de l’information et des communications (TIC), contre 31 % dans les autres secteurs.

Lire aussi :

Initiative de soutien au contenu québécois inspirée de réussites scandinaves

Industries culturelles : la vraie nature de la transition numérique

Découvrabilité : nos contenus culturels sont-ils visibles?




Tags: , , , , , , , , , , , ,