Lancement du Concours canadien d’innovation technologique de KPMG

Cette année encore, KPMG se lance à la recherche du meilleur entrepreneur canadien en technologie et invite les entreprises en démarrage à se disputer le titre d’innovateur technologique de l’année au pays et avoir l’occasion de compétitionner contre leurs pairs à l’échelle mondiale.

Image : Getty

Le concours est ouvert aux entrepreneurs canadiens qui peuvent démontrer à un groupe de professionnels sectoriels qu’ils ont mis au point une technologie novatrice ou créé un modèle d’affaires et qu’ils sont en mesure de prendre de l’expansion à l’échelle mondiale.

« Nous sommes à la recherche de perturbateurs technologiques et d’influenceurs dont les idées contribuent à refaçonner le monde », indique Sunil Mistry, associé, KPMG Entreprise et Technologie, médias et télécommunications. « Si la technologie est au cœur de votre jeune pousse, nous vous encourageons à profiter de cette occasion extraordinaire pour propulser votre entreprise à un niveau supérieur. Il s’agit d’un moyen simple d’établir des liens importants et d’avoir la reconnaissance de certains des conseillers, des leaders et des influenceurs les plus dignes de confiance au Canada. »

Les candidats présélectionnés seront reconnus parmi les innovateurs technologiques les plus prometteurs au Canada et pourront participer à des événements de réseautage exclusifs avec des spécialistes, des influenceurs sectoriels et des investisseurs en placements privés.

Le concours comporte trois phases entre mai et août : demi-finale nationale, finale nationale et finale mondiale. Le gagnant du Concours canadien d’innovation technologique affrontera les gagnants d’autres pays participants en finale mondiale plus tard cette année devant un jury international et seront célébrés à l’échelle mondiale dans le rapport des gagnants de 2022 de KPMG Entreprise.

Le concours est ouvert aux résidents du Canada qui ont atteint l’âge de la majorité dans leur province ou territoire de résidence, qui ne sont pas des associés, des employés ou des sous-traitants de KPMG et qui ne sont aucunement affiliés à ce concours. La période d’inscription est commencée et se termine le 27 juin 2022.

Lire aussi : 

Red Hat annonce les lauréats des prix de l’innovation 2022

Retour du Sommet de Montréal sur l’innovation

Le Québec fait bonne figure aux Channel Innovation Awards

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à rlaruelanglois@directioninformatique.com.

Articles connexes

Un sondage de Cisco Canada révèle que l’innovation n’est pas une priorité pour la plupart des organisations canadiennes

Cisco Canada et Angus Reid ont publié un sondage qui révèle que les organisations canadiennes ont du mal à augmenter leurs investissements dans l'innovation.

Une escouade numérique pour aider les PME dans leur transformation

Le Réseau des CCTT - Synchronex lance une nouvelle plateforme nommée « Mon succès numérique » et invite les PME et les organismes de partout au Québec à se propulser vers l'avenir. 

Les détaillants canadiens disposent désormais d’une plate-forme unique pour accéder à des données à jour

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) lançait hier le Tableau de bord du secteur du détail, une initiative développée par KPMG Canada conçue pour permettre aux détaillants canadiens d'accéder à un assortiment d'informations sur plusieurs secteurs, régions et périodes de vente au détail, dans les deux langues officielles.

TCS lance le centre de recherche et d’innovation Pace Port Toronto

Tata Consultancy Services (TCS) a annoncé cette semaine l'ouverture de son cinquième et plus grand centre mondial de recherche et d’innovation à Toronto, qui, selon la société, est conçu pour aider les entreprises canadiennes à « donner vie plus rapidement aux innovations numériques ».

À quoi bon investir dans la technologie numérique si les employés ne peuvent la rendre utile ?

Une étude récente indique qu'un leader technologique canadien sur quatre pense que son utilisation des outils numériques et de la technologie n'a que peu ou pas d'effet sur la création d'une véritable valeur commerciale.