Les entreprises canadiennes ont du mal à suivre le rythme dans la course à la technologie, révèle un sondage de KPMG

Les entreprises canadiennes prennent du retard par rapport à leurs homologues mondiales dans la course à l’adoption de technologies numériques cruciales, mettant ainsi en péril leur avantage concurrentiel et leur stabilité financière, indique le Rapport technologique mondial 2023 de KPMG. Malgré la priorité donnée aux avancées telles que l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique (AA), une enquête menée auprès de 150 entreprises canadiennes révèle qu’elles sont freinées par des ressources limitées, soulignant le besoin urgent d’investissements stratégiques.

Pénurie de ressources et défis stratégiques

Face aux défis économiques, 76 pour cent des répondants canadiens admettent qu’ils sont obligés de faire plus avec des budgets réduits, une augmentation importante par rapport à l’année précédente. Cette tension financière est particulièrement aiguë dans le secteur des services financiers, où 84 pour cent des entreprises en ressentent les effets. Kathy Penner, associée et leader nationale des solutions technologiques d’entreprise chez KPMG au Canada, a souligné l’importance d’investissements technologiques ciblés axés sur des résultats spécifiques, tels que l’avantage concurrentiel et la maîtrise des coûts, à la lumière des préoccupations persistantes liées à la récession.

Adopter des solutions rentables et une technologie de pointe

Pour réduire les coûts, 79 pour cent des entreprises canadiennes prévoient d’étendre leur utilisation des solutions XaaS, en utilisant l’infonuagique pour fournir des services essentiels. L’enquête souligne que l’intelligence artificielle (55 %) et l’apprentissage automatique (55 %) sont en tête des objectifs commerciaux à court terme, suivis de près par la robotique (48 %) et l’informatique de périphérie (42 %). L’informatique quantique est notamment devenue une technologie essentielle pour 46 % des entreprises de services financiers, démontrant ainsi son importance croissante dans le secteur.

Défis et opportunités de la transformation numérique

Alors que 47 pour cent des organisations canadiennes ont signalé une augmentation de leur rentabilité de six pour cent ou plus après deux ans d’efforts de transformation numérique, moins de la moitié n’ont pas encore constaté de gains substantiels. Sanjay Pathak, associé et leader national des services de stratégie technologique et de transformation numérique de KPMG, a souligné la nécessité pour les entreprises d’optimiser leurs technologies après leur adoption.

« Ces résultats montrent l’impact significatif que ces technologies peuvent avoir sur vos résultats lorsqu’elles sont déployées efficacement », a déclaré M. Pathak. « Mais le fait que plus d’un tiers (36 %) des organisations canadiennes n’ont pas encore réalisé de gains issus de leurs efforts de transformation numérique suggère qu’elles doivent repenser leurs stratégies pour s’assurer qu’elles tirent pleinement parti de leurs capacités technologiques après la phase de mise en œuvre »

Les entreprises canadiennes sont aux prises avec des ressources limitées alors qu’elles s’efforcent de suivre le rythme d’un paysage technologique en évolution rapide. L’enquête souligne l’urgence pour ces entreprises de réaliser des investissements technologiques intentionnels et bien informés afin de garantir leur présence sur le marché et d’assurer une croissance soutenue dans un contexte d’incertitudes économiques.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Breanna Schnurr
Breanna Schnurr
Breanna Schnurr est une récente diplômée en journalisme de la Toronto Metropolitan University. Elle adore écrire sur tout ce qui concerne les données, les voyages, la technologie, le style de vie et la sous-culture. Vous pouvez contacter Breanna à l'adresse [email protected].

Articles connexes

Intel se lance dans l’aventure avec de nouvelles offres centrées sur l’IA

Le lancement d'un produit majeur par Intel Corp. jeudi dernier a prouvé que l'organisation est clairement en plein essor, affirme Denis Gaudreault, directeur national d'Intel Canada, ajoutant qu'il espère que dans quelques années, « les gens écriront des livres sur notre redressement ».

Les protecteurs canadiens de la vie privée publient des principes pour le développement responsable de l’IA

Dans la foulée des directives de cybersécurité pour les systèmes d’IA générative publiées par le gouvernement fédéral, les régulateurs fédéraux, provinciaux et territoriaux de la protection de la vie privée du Canada ont publié leur propre ensemble de lignes directrices liées à la confidentialité.

Lancement de Coveo Relevance Generative Answering

Coveo, un fournisseur montréalais de plateformes d'IA d'entreprise, lance Coveo Relevance Generative Answering, une solution basée sur l’IA qui peut générer des réponses aux requêtes complexes des utilisateurs en tirant parti des grands modèles de langage (GML).

Un accord politique européen ouvre la voie à une loi sur l’IA

L'Union européenne est parvenue à un accord sur la première loi globale sur l'intelligence artificielle au monde. Selon l'Associated Press, les négociateurs du Parlement européen et des 27 pays membres de l’union ont signé vendredi un accord politique provisoire qui facilitera l'adoption de la loi sur l'intelligence artificielle.

L’OACIQ lance un robot conversationnel pour répondre aux questions du public

L’OACIQ, l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec, lance une agente conversationnelle alimentée par l’intelligence artificielle (IA) nommée Élise afin de répondre aux questions du public. Acheteurs, vendeurs et courtiers immobiliers pourront désormais obtenir des réponses à leurs questions en tout temps auprès de l'agente.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.