L’AMF se penche sur l’IA dans l’industrie financière


Dominique Lemoine - 22/11/2021

Les institutions financières qui proposent des produits et services financiers basés sur des systèmes d’intelligence artificielle doivent se tenir prêtes à faire face à des risques éthiques, juridiques et pour leur réputation, rappelle l’AMF.

plateforme bancaire, banque

Photo : Getty

L’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec vient de rendre public un rapport au sujet de l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans l’industrie de la finance. Le rapport de l’AMF contient dix recommandations, dont trois pour elle-même et sept pour les entreprises de l’industrie.

Par exemple, selon une recommandation, « les institutions financières doivent adopter un cadre de gouvernance spécifique à l’utilisation de l’IA qui permette d’attribuer une responsabilité humaine aux décisions prises par un système d’intelligence artificielle, ou en accord avec ses recommandations, et de rendre compte de l’utilisation de l’intelligence artificielle ».

« Les institutions financières doivent s’assurer que l’utilisation de systèmes d’IA respecte l’autonomie des consommateurs en communiquant toute l’information requise pour consentir de manière libre et éclairée, en leur fournissant des justifications des décisions prises à l’aide d’algorithme dans un langage clair, et en respectant la diversité des modes de vie », selon une autre.

De plus, les institutions financières « doivent éviter de renforcer [avec des systèmes d’IA] les discriminations et les inégalités économiques ».

Lire aussi :

Vol des mots de passe de 24 clients à la Banque Laurentienne

Acquisition par la TD en intelligence artificielle

RBC mise sur l’IA




Tags: , , , , , , , ,