La Chine a informé l’ONU avoir dû esquiver des satellites Starlink de SpaceX

La Chine a déposé une note formelle auprès de l’Organisation des Nations unies (ONU) le 6 décembre concernant des risques de collision que les satellites Starlink de SpaceX font peser sur sa station spatiale habitée.

Image : Getty

La note indique que la Station spatiale chinoise a eu deux rencontres rapprochées avec des satellites Starlink de SpaceX en 2021, une première fois le 1er juillet et une deuxième fois le 21 octobre, obligeant la station spatiale à s’engager dans des manœuvres d’évitement de collision.

Lors du premier incident, un satellite Starlink a chuté de 555 km à 382 km de hauteur, le mettant potentiellement sur la trajectoire de la station. Cette dernière a pu calculer la position du satellite et manoeuvrer pour se placer en sécurité.

Le deuxième incident était plus inquiétant. La note explique que puisque le satellite problématique se déplaçait constamment, en apparence au hasard, il était difficile de prédire où il se dirigeait, créant ainsi un risque de collision. La Station spatiale chinoise a de nouveau pris des mesures d’évitement pour prévenir un accident.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Ottawa finance le déploiement d’autres satellites GHGSat

SpaceX obtient une licence de télécommunications au Canada

Conquête de l’espace version Google et SpaceX

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à tli@itwc.ca.

Articles connexes

Vol majeur de données sur un milliard de Chinois non confirmé

Les experts en cybersécurité ne peuvent toujours pas confirmer les affirmations d'une personne vendant ce qu'elle prétend être des bases de données d'informations sur un milliard de résidents chinois supposément volées au service de police de Shanghai.

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Le gouvernement du Québec annonce aujourd'hui l'octroi d'un financement de 50 M$ afin de déployer un service Internet haute vitesse par satellite de Starlink dans quelques 10 000 foyers québécois pour lesquels une connexion directe n’est pas possible.

Traité sur la cybercriminalité en préparation à l’ONU

L'Organisation des Nations unies (ONU) entame un travail de trois ans pour créer un traité international sur la cybercriminalité.

Alibaba Cloud derrière la diffusion infonuagique des images des Jeux olympiques

Les images en direct des Jeux olympiques de Pékin sont reçues par vingt diffuseurs à travers le monde qui détiennent le droit de les retransmettre par l’entremise de l’infrastructure infonuagique publique du Groupe Alibaba.

Hashtag Tendances, 10 février 2022 — L’Estrie en mode informatique quantique; et plus

Hashtag Tendances, 10 février 2022 — IBM choisit le Québec pour abriter un ordinateur quantique; Nord Quantique repousse les limites des processeurs quantiques; la prison pour avoir soutiré 27,6 M$ en rançons; et plus.