IBM mise sur l’innovation cognitive par l’infonuagique

IBM investira 1 G$ US dans le groupe Watson pour des activités de R-D et de commercialisation d’applications et de services cognitifs, par le biais de l’informatique en nuage.Logo d'IBM

Le fournisseur technologique IBM crée Watson, une unité commerciale dont les activités porteront sur des logiciels, des services et des applications qui s’amélioreront au gré de leur utilisation, par apprentissage, et qui procureront des informations et des réponses  par le traitement des données volumineuses.

Le groupe IBM Watson, qui sera établi à New York, aux États-Unis, sera composé de quelque 2 000 personnes qui proviendront notamment des divisions Logiciels, Recherche, Services et Systèmes de l’entreprise surnommée Big Blue. Également, le groupe embauchera des spécialistes œuvrant dans des secteurs verticaux qui sont d’intérêt commercial pour le fournisseur, dont ceux du commerce de détail, des services financiers, des services de santé et des télécommunications.

La direction du groupe a été confiée à Michael Rhodin, qui occupait précédemment le poste de vice-président principal du groupe Solutions logicielles chez IBM.

Les activités du groupe IBM Watson seront fondées sur l’utilisation par l’infonuagique de l’ordinateur Watson, qu’IBM définit comme étant « un système informatif cognitif commercial ». Ce système tire ses origines de l’ordinateur Watson qui a pris part en 2010 au jeu-questionnaire télévisé Jeopardy!, contre deux participants humains.

Dans nos archives :
Watson: quand la machine défie l’homme
Jeopardy: la victoire de Watson fait la fierté d’IBM Bromont
IBM: Watson au service de la médecine

D’ailleurs, l’ordinateur Watson qui sera utilisé par la nouvelle unité commerciale sera 24 fois plus rapide, 90 % plus petit, 2400 % plus performant et plus intelligent que l’ordinateur Watson de première génération, aux dires d’IBM. Pour la réalisation des activités de recherche et développement du groupe, l’ordinateur Watson sera accessible au moyen de l’infrastructure d’informatique en nuage Softlayer, qui a été acquise par IBM en juin 2013.

Parmi le milliard de dollars américains qu’IBM investira au cours des prochaines années dans le groupe Watson, cent millions de dollars américains seront consacrés à des investissements en capital de risque dans un écosystème maison. Cet écosystème regroupera des entreprises établies et de jeunes entreprises qui développeront des applications cognitives fondées sur l’ordinateur Watson. Ces développeurs exerceront leurs activités au moyen d’une solution service qui porte le nom de Nuage pour développeurs IBM Watson.

Selon IBM, trois partenaires préparent la commercialisation de solutions fondées sur Watson cette année et quelque 760 entreprises candidates ont soumis des projets d’applications.

Par ailleurs, IBM amorce la commercialisation de trois services de traitement de données volumineuses ont recours au système Watson. Il s’agit d’un service de découverte parmi les résultats de recherche, d’un service d’analytique avec représentation visuelle et d’un service de visualisation convergente des données.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Converge Technology Solutions obtient la certification liée aux solutions zSystems et LinuxONE d’IBM

Converge Technology Solutions, un fournisseur de solutions de TI et d'infonuagique compatibles avec les logiciels de Gatineau, détient maintenant la certification pour vendre et mettre en œuvre les solutions zSystems et LinuxONE d'IBM au Canada.

La moitié des professionnels de la sécurité pensent que les risques dans le nuage sont plus importants que sur site

Alors que les organisations se tournent de plus en plus vers l’infonuagique, il n'est pas surprenant que les cybercriminels attaquent de plus en plus les applications basées sur le nuage.

Transformation infonuagique pour la Banque Laurentienne avec le soutien de Kyndryl 

La Banque Laurentienne du Canada et Kyndryl, un grand fournisseur de services d'infrastructure TI, lancent une nouvelle zone d'accueil infonuagique pour la Banque reposant sur des plateformes en nuage telles que Microsoft Azure.

Le coût moyen d’une violation de données atteint 7 millions de dollars

Les 25 entreprises canadiennes qui ont subi une violation de données au cours de la période de 12 mois se terminant en mars ont payé en moyenne 7 millions de dollars en frais de rétablissement par incident. En comparaison, la moyenne des 550 entreprises étudiées dans le monde était de 5,5 millions de dollars (les montants sont en dollars canadiens).

Panne de Teams et de divers services intégrés de Microsoft mercredi soir

Les produits infonuagiques de Microsoft avec intégration de Teams ont subi une panne mercredi soir et tôt jeudi matin, heure de l'Est, selon un rapport du service d' information Bleeping Computer, perturbant les clients de l'hémisphère sud, d'Europe et d'Asie. Cela a été attribué à ce que Microsoft a déclaré sur son fil d'état Twitter comme une connexion à un service de stockage interne interrompue.