Démantèlement d’un marché dans le Web caché par le CRTC

Le CRTC démantèle un marché du Web clandestin qui vendait des produits et des services à des cybercriminels.

Source : LagartoFilm / Getty

Un marché du Web clandestin se spécialisant dans les cibles au Canada a été démantelé par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), l’autorité réglementaire au Canada en matière de télécommunications.

Le CRTC a aussi infligé une amende totale de 300 000 dollars à quatre personnes pour avoir enfreint la Loi canadienne anti-pourriel.

Le CRTC a déclaré aujourd’hui qu’il a pris des mesures contre le marché nommé Canadian HeadQuarters (aussi appelé CanadianHQ). Selon le CRTC, ce marché était l’un des plus importants du Web clandestin et il a été mis hors ligne par le personnel du CRTC dans le cadre de l’exécution de mandats.

Ce marché s’était spécialisé dans la vente de produits et de services, tels que des services de pourriels, des trousses de hameçonnage, des identifiants volés et des accès à des ordinateurs compromis.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Arrestations au Nigeria pour compromission de courriels

Loi canadienne anti-pourriel : Gap règle pour 200 000 $

Une nouvelle base de données Zoom rendue publique

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

La date limite pour la fusion Rogers-Shaw reportée au 17 février

Rogers, Shaw et Québecor ont annoncé ce matin dans une déclaration conjointe que la date limite pour finaliser le projet de fusion Rogers - Shaw et la vente de Freedom Mobile à Québecor a été reportée au 17 février, en attendant l'approbation du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne.

TekSavvy exhorte le ministre Champagne à bloquer la fusion Rogers-Shaw et à refuser l’offre de Vidéotron pour Freedom Mobile

Le fournisseur de service Internet (FSI) indépendant Teksavvy de Chatham, en Ontario, a demandé aujourd'hui au ministre de l'Industrie, des Sciences et de la Technologie du Canada, François-Philippe Champagne, de bloquer la fusion de 26 milliards de dollars proposée en refusant le transfert des licences de spectre sans fil de Shaw ainsi que l'acquisition de Freedom Mobile par Vidéotron.

La saga de la fusion Rogers-Shaw : bilan 2022

La saga de la fusion Rogers-Shaw a suivi un chemin cahoteux en 2022, à la suite des revers de plusieurs « chiens de garde » de la concurrence, de quelques victoires de courte durée, de nouvelles entreprises et de désillusion après un trop grand nombre de rencontres de médiation sans succès.

Nominations à la tête du CRTC

L'honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien, annonçait hier la nomination de Vicky Eatrides au poste de présidente et première dirigeante et d'Alicia Barin et Adam Scott aux postes de vice-présidents du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

La demande de Telus de facturer des frais de traitement de cartes de crédit pour les services réglementés rejetée par le CRTC

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a refusé la demande de Telus qui voulait facturer des frais de traitement à ses clients d’Alberta et de Colombie-Britannique pour les paiements effectués par carte de crédit. La demande ne visait que les services réglementés par le CRTC, lesquels sont habituellement des services de téléphonie résidentielle dans certaines petites collectivités.