Arrestations au Nigeria pour compromission de courriels

La police du Nigeria a arrêté des suspects qui feraient partie d’un gang mondial de compromission des courriels commerciaux.

Source : Shutterstock | par Ruslan Grumble

Selon Interpol, la police du Nigeria a arrêté 11 personnes soupçonnées d’être membres de l’organisation de cybercriminalité SilverTerrier, qui sévit en compromission de courriels.

Les arrestations ont eu lieu en décembre mais n’ont été annoncées que cette semaine. Interpol a dit avoir fourni des renseignements aux autorités du Nigeria ayant mené aux arrestations.

Interpol a aussi extrait et analysé des données des ordinateurs portables et des téléphones portables saisis par la police.

Une analyse préliminaire indique que l’implication collective des suspects dans les stratagèmes criminels de compromission de courriels commerciaux pourrait être associée à plus de 50 000 cibles, selon un communiqué d’Interpol.

Un suspect avait plus de 800 000 informations d’identification de domaine de victimes potentielles sur son ordinateur portable, a déclaré Interpol.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Rançongiciels : le gang REvil neutralisé par la Russie

Une enquête canadienne et américaine mène à des accusations de cybercriminalité

Cyberattaque : accusations de la GRC contre deux Montréalais

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à hsolomon@soloreporter.com.

Articles connexes

Le gang Black Basta affirme avoir déjà fait 50 victimes

Selon deux rapports récents de chercheurs en cybersécurité, un nouveau gang de rançongiciels appelé Black Basta prétend avoir réussi à faire 50 victimes, tandis que le gang vétéran mais vieillissant Conti – qui pourrait avoir des liens avec le nouveau venu – semble être chose du passé.

Un palmarès canadien des escroqueries en ligne

Une récente étude de Social Catfish révèle que le Canada a connu une augmentation sans précédent des escroqueries en ligne en 2021. Au total, les victimes de ces escroqueries se sont fait voler 380 M$ en 2021, plus du double des 165 M$ volés en 2020 dans le cadre d’événements similaires.

La marque de rançongiciel Conti est morte, mais le groupe se restructure

La marque du groupe de rançongiciel Conti est morte. C'est ce que concluent des chercheurs d'Advanced Intelligence. Son infrastructure liée aux négociations, aux téléchargements de données et à l'hébergement de données volées a été fermée.

Un RAT à bas prix très utile aux pirates, selon des chercheurs de BlackBerry

L'une des raisons pour lesquelles le nombre de cyberattaques ne cesse d'augmenter est que le coût des outils de piratage pour les cybercriminels ne cesse de baisser. Les offres de logiciel en tant que service sont courantes, mais certains développeurs sans scrupules maintiennent le prix de leurs outils à un bas niveau.

Nouvelle mise en garde du Groupe des cinq contre des cyberattaques russes

Le Canada et ses alliés du Groupe des cinq (l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis) ont émis un nouvel avertissement aux organisations du secteur des infrastructures essentielles de se préparer à des cyberattaques de la Russie visant les états qui aident l'Ukraine.