Une enquête canadienne et américaine mène à des accusations de cybercriminalité

Une enquête policière canadienne et américaine a mené à des accusations de cybercriminalité contre un homme d’Ottawa.

Image : Getty

Des organismes d’application de la loi canadiens et américains ont travaillé ensemble pendant près de deux ans pour retrouver et arrêter un homme d’Ottawa pour avoir prétendument lancé plus de 1000 rançongiciels et cyberattaques contre des entreprises et des particuliers ici, ainsi que des cyberattaques aux États-Unis.

La Police provinciale de l’Ontario, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Federal Bureau of Investigation (FBI) ont déclaré mardi que leurs efforts conjoints ont mené à l’arrestation de Matthew Philbert, 31 ans.

Il a été accusé ici de possession d’un appareil pour obtenir l’utilisation non autorisée d’un système informatique, de fraude et d’utilisation non autorisée d’un ordinateur. Séparément, il a été accusé par les autorités américaines en Alaska d’avoir comploté avec d’autres pour endommager un ordinateur d’État.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Rançongiciels : un groupe avec un nouveau nom sévit au Canada et aux États-Unis

La GRC et la police de Calgary ont aidé à arrêter à l’étranger des opérateurs de rançongiciels

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

Amazon Canada ouvre un centre robotisé près d’Ottawa

Amazon Canada célèbre l'ouverture de sa toute nouvelle installation robotisée, nommée YOW3, à Barrhaven, en Ontario. YOW3 est la seule installation de ce type au Canada et l'une des cinq à l'échelle mondiale.  

Une session du MapleSEC examine la meilleure façon de mettre fin au chaos des courriels

Les chiffres sont à la fois effrayants et alarmants. Au cours de 2022, selon Statista, on estime qu'un nombre stupéfiant de 333,2 milliards de courriels seront envoyés et reçus dans le monde, un nombre qui atteindra 347,3 milliards l'année prochaine et franchira la barre des 376,4 milliards d'ici 2025.

Les RSSI doivent être proactifs dans leurs cyberstratégies, affirme un conférencier au MapleSEC

Les professionnels de la sécurité de l'information devraient être plus agressifs dans leurs stratégies de cybersécurité, a déclaré un expert lors de la conférence MapleSEC de cette semaine.

Nokia annonce un nouveau centre de recherche à Ottawa

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'est joint au chef de la direction de Nokia, Pekka Lundmark, et au président de Nokia Canada, Jeffrey Maddox, pour annoncer le nouveau centre de recherche de Nokia à Ottawa.

Pourquoi appeler la police après une cyberattaque ? Parce qu’ils attendent votre appel

Il existe de nombreuses raisons de signaler une cyberattaque réussie à votre service de police local. Le constable enquêteur Doug MacRae, de la section de la cybercriminalité de la Police régionale de York en Ontario a le meilleur : « Vos impôts paient notre salaire », a-t-il déclaré aux pros de la sécurité des TI lors d'une conférence le mois dernier, « alors utilisez-nous ».