Une enquête canadienne et américaine mène à des accusations de cybercriminalité

Une enquête policière canadienne et américaine a mené à des accusations de cybercriminalité contre un homme d’Ottawa.

Image : Getty

Des organismes d’application de la loi canadiens et américains ont travaillé ensemble pendant près de deux ans pour retrouver et arrêter un homme d’Ottawa pour avoir prétendument lancé plus de 1000 rançongiciels et cyberattaques contre des entreprises et des particuliers ici, ainsi que des cyberattaques aux États-Unis.

La Police provinciale de l’Ontario, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Federal Bureau of Investigation (FBI) ont déclaré mardi que leurs efforts conjoints ont mené à l’arrestation de Matthew Philbert, 31 ans.

Il a été accusé ici de possession d’un appareil pour obtenir l’utilisation non autorisée d’un système informatique, de fraude et d’utilisation non autorisée d’un ordinateur. Séparément, il a été accusé par les autorités américaines en Alaska d’avoir comploté avec d’autres pour endommager un ordinateur d’État.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Rançongiciels : un groupe avec un nouveau nom sévit au Canada et aux États-Unis

La GRC et la police de Calgary ont aidé à arrêter à l’étranger des opérateurs de rançongiciels

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Howard Solomon
Howard Solomon
Howard Solomon est le rédacteur en chef du portail ITworldcanada.com.

Articles connexes

Le gang Black Basta affirme avoir déjà fait 50 victimes

Selon deux rapports récents de chercheurs en cybersécurité, un nouveau gang de rançongiciels appelé Black Basta prétend avoir réussi à faire 50 victimes, tandis que le gang vétéran mais vieillissant Conti – qui pourrait avoir des liens avec le nouveau venu – semble être chose du passé.

Un palmarès canadien des escroqueries en ligne

Une récente étude de Social Catfish révèle que le Canada a connu une augmentation sans précédent des escroqueries en ligne en 2021. Au total, les victimes de ces escroqueries se sont fait voler 380 M$ en 2021, plus du double des 165 M$ volés en 2020 dans le cadre d’événements similaires.

La marque de rançongiciel Conti est morte, mais le groupe se restructure

La marque du groupe de rançongiciel Conti est morte. C'est ce que concluent des chercheurs d'Advanced Intelligence. Son infrastructure liée aux négociations, aux téléchargements de données et à l'hébergement de données volées a été fermée.

Un RAT à bas prix très utile aux pirates, selon des chercheurs de BlackBerry

L'une des raisons pour lesquelles le nombre de cyberattaques ne cesse d'augmenter est que le coût des outils de piratage pour les cybercriminels ne cesse de baisser. Les offres de logiciel en tant que service sont courantes, mais certains développeurs sans scrupules maintiennent le prix de leurs outils à un bas niveau.

Nouvelle mise en garde du Groupe des cinq contre des cyberattaques russes

Le Canada et ses alliés du Groupe des cinq (l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis) ont émis un nouvel avertissement aux organisations du secteur des infrastructures essentielles de se préparer à des cyberattaques de la Russie visant les états qui aident l'Ukraine.