CGI mise sur la demande en détection de crimes financiers


Dominique Lemoine - 22/10/2018

Sa plateforme HotScan360 doit permettre aux banques de détecter des crimes financiers parmi les transactions numériques de plus en plus nombreuses en raison des nouvelles technologies de paiements et de transactions.

achat en ligne, commerce électronique

Image : Getty

Groupe CGI, une entreprise basée à Montréal qui commercialise notamment des services d’intégration de systèmes, affirme avoir lancé le système modulaire HotScan360, une « version enrichie » de son système bancaire HotScan, qui mobilise des fonctionnalités d’apprentissage automatique, d’analyse de données et d’automatisation.

« La sophistication accrue du crime financier, une meilleure compréhension du blanchiment d’argent de la part des organismes de réglementation et des préoccupations de sécurité dans l’ensemble du secteur bancaire stimulent la demande pour des outils avancés de lutte contre le crime financier », soutient CGI.

Les capacités du système incluraient l’évaluation du risque, la vérification au préalable des consommateurs, le balayage des transactions, la détection du blanchiment d’argent et la détection de la fraude. La plateforme HotScan360 aurait été développée en collaboration avec « les principales banques ».

Selon CGI, « des milliards de transactions financières sont effectuées et s’assurer de la légitimité de chacune d’entre elles constitue un défi ».

Lire aussi :

Banque Nationale mise sur l’agrégation bancaire avec Havas Montréal et MX

Création d’un regroupement en cybersécurité à Montréal

Brèche de sécurité chez BMO et CIBC




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+