Behavox ouvrira à Montréal un centre de R et D en analytique des comportements

L’entreprise basée à Londres en Angleterre se spécialise en intelligence artificielle appliquée à l’analytique de données d’interactions organisationnelles.Behavox

Behavox affirme prévoir ouvrir en août son centre de recherche et développement (R et D) de Montréal, et que celui-ci emploiera 200 personnes quand il aura atteint sa pleine capacité de production, notamment des professionnels des technologies de l’information, de l’apprentissage machine, ainsi que de l’analytique de la voix, du texte, des comportements et des personnes.

Selon Behavox, sa plateforme d’analytique de données d’entreprises, qui continuera à être développée notamment à Montréal, lui permet de proposer à des clients dans les marchés bancaires, du courtage de valeurs et des fonds spéculatifs des informations sur leur conformité, leur risque, leur culture et conduite d’entreprise, ainsi que le rendement de leurs employés.

« Le logiciel d’apprentissage automatique permet aux entreprises de chercher, d’interroger et de générer de l’information à partir de quantités de données générées par les employés, notamment des courriels, des messages textes, des données sur les opérations et des appels vocaux […] Il rassemble et interprète les données d’interactions internes et externes des employés travaillant en entreprise, en vue de comprendre le comportement d’une organisation », soutient Behavox.

Behavox ajoute notamment miser sur la proximité de Montréal avec la pôles financiers d’Amérique du Nord. Elle dispose aussi de bureaux à Singapour, New York et San Francisco. Selon Montréal International, Montréal compte 250 chercheurs en intelligence artificielle et près du quart des investissements étrangers à Montréal en 2017 étaient liés à ce secteur d’activité.

Lire aussi :

Détecteur de mensonge testé pour les aéroports et les frontières

Un laboratoire de neurosciences éducationnelles à l’UQÀM

Services financiers : opportunité et risque des mégadonnées

Articles connexes

Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Partenariat entre Mila et Twitter en apprentissage automatique

Des étudiants et des professeurs de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) collaboreront avec des chercheurs du groupe d’apprentissage automatique Cortex de Twitter en matière d’apprentissage automatique.

Service infonuagique de suivi de la performance des réseaux 5G par Exfo via Red Hat

Un service infonuagique de suivi des performances des réseaux 5G pour les opérateurs de télécommunications sera commercialisé dans le cadre d’une collaboration entre Exfo et Red Hat.

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Beap est une entreprise basée à Québec qui se spécialise en technologies basées sur l’intelligence artificielle, tandis que Norda Stelo est une entreprise d’ingénierie et de gestion d’actifs aussi basée à Québec.