5G : de grandes espérances en avance sur les capacités

Les deux tiers de 185 organisations utilisatrices finales qui ont été sondées par Gartner prévoient adopter des technologies 5G d’ici 2020 de manière à répondre à leurs besoins organisationnels.

5G
Image : Getty

Cependant, la firme de recherche affirme que des organisations anticipent leurs futurs besoins en matière de technologies 5G plus rapidement que les progrès de plusieurs fournisseurs de services de télécommunications dans leur capacité à livrer les réseaux requis pour l’intégration de ces technologies.

Selon le cas d’utilisation et sondage d’adoption technologique qui a été mené par Gartner auprès de 185 de ses membres, les organisations s’attendent à ce que les réseaux 5G puissent être utilisés, en particulier, pour améliorer l’efficacité des communications audios et vidéos 4K et 8K grâce à l’Internet des objets, pour automatiser et pour contrôler leurs processus, ainsi que pour tirer avantage de procédures analytiques de périphérie.

« Un problème auquel font face les utilisateurs 5G est le manque de préparation des fournisseurs de services de communications. Leurs réseaux 5G ne sont pas disponibles ou suffisamment capables pour les besoins des organisations », soutient Gartner.

Gartner mentionne que les fournisseurs devraient notamment inclure à leurs infrastructures dorsales de connectivité pour les organisations des capacités qui permettent l’informatique de périphérie, le découpage de cœur de réseau, ainsi que la densification de réseau de radiocommunication.

« La plupart des fournisseurs de services de communications auront complété leur infrastructure de réseaux 5G publics de bout en bout durant la période 2025-2030 », explique Gartner, qui ajoute que certaines organisations miseront en attendant sur des réseaux 5G privés pour déployer des capacités 5G plus tôt. Selon Gartner, les réseaux 5G destinés au marché des services à large bande pour les consommateurs seront prêts plus tôt.

Lire aussi :

La 5G au Canada en 2020-2021, selon Deloitte

Centres de transition vers la 5G à Montréal et Québec

Des enchères fédérales du spectre 5G en 2020

Articles connexes

Le nombre d’abonnés à la 5G devrait atteindre 5 milliards d’ici la fin de 2028

Le géant des équipements de télécommunications suédois Ericsson vient de publier son « Mobility Report » intitulé « La croissance mondiale de la 5G dans un contexte de défis macroéconomiques ». On y apprend que la 5G continue de se développer plus rapidement que n’importe quelle autre génération mobile précédente et que les abonnements mobiles 5G devraient atteindre cinq milliards d'ici à la fin de l'année 2028.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

EXFO mettra sur pied un Centre d’excellence 5G à Montréal

EXFO, une entreprise québécoise spécialisée en matière de tests, de monitoring et d'analytique du secteur des communications, a annoncé aujourd'hui qu’elle établira un centre d'excellence 5G à Montréal et créera 50 emplois spécialisés, la plupart situés à Montréal. Pour se faire, elle disposera d'un financement fédéral de 15,9 millions de dollars octroyé par Innovation, Sciences et Développement économique Canada dans le cadre de son Fonds stratégique pour l'innovation. 

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.