TIC : communication d’alertes via radio, télévision et Internet


Dominique Lemoine - 01/04/2015

Les programmations en cours à la radio et à la télévision pourront désormais être interrompues pour diffuser des alertes auprès des citoyens du Québec et du Canada lors de situations dites « d’urgence ».CRTC_logo

Le cabinet du ministère de la Sécurité publique (MSP) du Québec affirme que ce système de messages d’alerte est une initiative pancanadienne, qu’il est opérationnel à partir du 1er avril et qu’il « permettra d’informer les citoyens lors d’événements pouvant porter atteinte à leur vie ou à leur sécurité ».

Le MSP inclut dans cette catégorie d’événements les « crises civiles », les glissements de terrain, les tremblements de terre, les feux de forêt, les feux industriels, les feux urbains, les feux de brousse, les inondations soudaines, les débordements de barrage, les risques biologiques, chimiques et radiologiques, les risques d’explosion, ainsi que les pannes du service 9-1-1.

« L’alerte d’urgence fournira de l’information pour les citoyens sur les comportements à adopter, selon l’évolution de la situation, afin de réduire les risques des conséquences probables », soutient le MSP.

Le Centre des opérations gouvernementales du MSP prévoit ainsi diffuser des alertes à la population du Québec par l’entremise de la radio, de la télévision, du site Internet du MSP et de son compte Twitter.

Le MSP ajoute que ce système est rendu possible par une décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et que la diffusion des messages repose sur un outil de Pelmorex Media, l’entreprise multimédia qui possède les chaînes Météomédia et The Weather Network.

Lire aussi :

Services d’alerte en cas d’urgence : consensus et divergences

Service d’alerte à la communauté évolué : une question d’équilibre

CGI signe un système d’intervention d’urgence en Estonie




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+