Institut d’IA appliquée à l’Université Concordia

Un institut d’intelligence artificielle appliquée a été lancé par l’Université Concordia à Montréal.Concordia

Selon l’Université Concordia, des chercheurs y appliqueront des outils et des techniques d’intelligence artificielle (IA) pour tenter de résoudre des enjeux tels que les changements climatiques, les risques informatiques et les relations de confiance. Les professeurs Tristan Glatard et Fenwick McKelvey ont été nommés aux postes de codirecteurs de l’institut.

Tristan Glatard est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les infrastructures de données volumineuses pour la neuroinformatique.

Fenwick McKelvey est professeur au Département de communication de la Faculté des arts et des sciences de Concordia. Il étudie l’infrastructure d’Internet, les intelligences artificielles, les programmes informatiques démons qui s’exécutent en arrière-plan et les robots dans les réseaux.

À son avis, « les intelligences artificielles soulèvent des questions de gouvernance et défient nos traditions de réglementations de la technologie » et « les solutions doivent être interdisciplinaires ».

L’institut collabore avec huit centres de recherche répartis dans les quatre facultés de l’Université. Il regroupe 95 professeurs et 200 étudiants des cycles supérieurs.

Lire aussi :

Partenariat entre Mila et Twitter en apprentissage automatique

Réseau de R et D en cybersécurité codirigé par l’Université Concordia

Conception de jeux vidéos : partenariat entre Ubisoft et l’Université Concordia

Articles connexes

Intel se lance dans l’aventure avec de nouvelles offres centrées sur l’IA

Le lancement d'un produit majeur par Intel Corp. jeudi dernier a prouvé que l'organisation est clairement en plein essor, affirme Denis Gaudreault, directeur national d'Intel Canada, ajoutant qu'il espère que dans quelques années, « les gens écriront des livres sur notre redressement ».

Les protecteurs canadiens de la vie privée publient des principes pour le développement responsable de l’IA

Dans la foulée des directives de cybersécurité pour les systèmes d’IA générative publiées par le gouvernement fédéral, les régulateurs fédéraux, provinciaux et territoriaux de la protection de la vie privée du Canada ont publié leur propre ensemble de lignes directrices liées à la confidentialité.

Lancement de Coveo Relevance Generative Answering

Coveo, un fournisseur montréalais de plateformes d'IA d'entreprise, lance Coveo Relevance Generative Answering, une solution basée sur l’IA qui peut générer des réponses aux requêtes complexes des utilisateurs en tirant parti des grands modèles de langage (GML).

Un accord politique européen ouvre la voie à une loi sur l’IA

L'Union européenne est parvenue à un accord sur la première loi globale sur l'intelligence artificielle au monde. Selon l'Associated Press, les négociateurs du Parlement européen et des 27 pays membres de l’union ont signé vendredi un accord politique provisoire qui facilitera l'adoption de la loi sur l'intelligence artificielle.

L’OACIQ lance un robot conversationnel pour répondre aux questions du public

L’OACIQ, l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec, lance une agente conversationnelle alimentée par l’intelligence artificielle (IA) nommée Élise afin de répondre aux questions du public. Acheteurs, vendeurs et courtiers immobiliers pourront désormais obtenir des réponses à leurs questions en tout temps auprès de l'agente.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.