Ottawa veut surveiller l’utilisation du spectre


Dominique Lemoine - 09/05/2017

Le gouvernement fédéral dit inaugurer « un laboratoire de recherche qui exploite les mégadonnées pour surveiller l’utilisation du spectre » sans fil.Illustration du concept de réseau de télécommunications

Le gouvernement fédéral affirme « mettre à l’essai de nouvelles méthodes de gestion du spectre sans fil » pour pouvoir « utiliser plus judicieusement le spectre sans fil », qu’il définit comme étant « les ondes radioélectriques qui servent à la télédiffusion et à la radiodiffusion, ainsi qu’aux services téléphoniques et de transmission de données pour téléphones ».

Selon le gouvernement fédéral, des possibilités « inutilisées » et des « capacités excédentaires » d’exploitation de ces ondes radioélectriques, en tant que ressources limitées qui sont mobilisées par un trafic de données croissant sur les réseaux sans fil (téléphones multifonctions, Internet des objets, etc.), pourraient être identifiées grâce aux recherches qui seront réalisées dans ce laboratoire « de visualisation ».

« Ce laboratoire recueille et analyse des quantités considérables de données sur le spectre sans fil, une ressource publique réglementée par le gouvernement », précise le gouvernement. Ce « centre d’analyse de mégadonnées » et « laboratoire en communications sans fil » est situé au Centre de recherche sur les communications à Ottawa.

Lire aussi :

Manitoba Telecom : Bell obtient le feu vert

Québecor Média obtient quatre licences du spectre SSFE-3

TELUS mise sur la technologie large bande




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+